fbpx

Côte d’Ivoire : comptabiliser ce qui n’est pas fait, c’est montrer son échec personnel (Bruno Koné)

La cérémonie d’investiture de M. Djama DibiAntoine, coordonateur ‘’Générations Gagnantes’’ des villages Atchan a eu lieu le samedi 11 mai 2019 à Anono à Abidjan. Elle a été rehaussée par la présence de deux ministres, Bruno Koné et Danho Paulin, et des élus venus de plusieurs régions du pays.

Le ministre de la construction, Bruno Nabagné Koné, qui s’adressait pour la première fois aux populations d’Anono, a au nom du Premier ministre Amadou Gon Coulibaly félicité la forte mobilisation du peuple Atchanvenu communier avec le mouvement ‘’Génération Gagnantes’’, un mouvement qui n’a pour boussole que le président Alassane Ouattara.

 « Les priorités du président Alassane Ouattara et du Premier ministre Gon Coulibaly sont de poursuivre dans la paix, la marche en avant de notre pays et d’assurer un avenir prometteur à notre vaillante jeunesse » a-t-il fait savoir. Selon Bruno Koné, le RHDP est aujourd’hui le 1er parti en Côte d’Ivoire, en nombre d’élus, de militants et de sympathisants. C’est pourquoi dira-t-il « le RHDP a décidé que ce qui a commencé en 2011 ne s’arrête pas après 2020 »,

[ Bruno Koné a présenté la Côte d’Ivoire sur trois périodes ]

La période de 1960 à 1990 avec le miracle ivoirien; pendant laquelle tous les cadres ramaient dans la même direction, et où il y avait la volonté des populations et des dirigeants de construire le développement.

La seconde période fut l’après 90.

« Nous avons assisté à la division de la grande famille Houphouétiste, au recul de notre pays sur tous les plans. On a eu droit à des violences physiques et verbales partout. Nous avons eu un coup d’Etat, une rébellion armée, des crises politiques successives. Nous avons subi l’appauvrissement de nos populations », a-t-il dit.

Sur la troisième période allant de 2010 à aujourd’hui il a précisé : « (…) De leur division, les enfants d’Houphouêt-Boigny ont décidé de se retrouver en 2005 puis en 2011 pour gouverner ensemble ».

Une période qui, selon lui, a permis à la Côte d’ivoire de reprendre sa marche en avant, avec un pays qui enregistre des taux de croissance record parmi les plus élevés au monde, avec une Côte d’ivoire où la pauvreté se réduit, où les infrastructures sont à nouveau construites, où le pays rayonne à nouveau.

« La logique n’est pas celle de repartir au parti unique, mais que tous ceux qui croient à la philosophie d’Houphouêt se remettent ensemble pour reconstruire le pays. C’est bien ce que le RHDP fait »,

a fait savoir le ministre Bruno Nabagné Koné.

 [ Éviter le piège de la division ]

 Pour Bruno Koné, les ivoiriens devraient de détourner des politiciens diviseurs : « Le moment venu, ils seront renvoyés à leur copie, tous les vendeurs d’illusion, tous les amnésiques qui oublient subitement leur passé pourtant récent, tous ceux qui passent leur temps à additionner ce qui n’est pas fait. Passer son temps à comptabiliser ce qui n’est pas fait, n’est pas une vision politique. Au contraire, c’est montrer son échec personnel ».

[ Faire le bon choix en 2020, celui de la continuité de ce qui a commencé ]

Le ministre Bruno Koné a exhorté les populations d’Anono mais également celles venues des 63 villages Atchan à être les porte paroles du président Alassane Ouattara en pays Atchan, et partout en Côte d’Ivoire en vue de la promotion de ses actions et de sa vision.

Philippe Kouhon

 

Dernière modification le 12/05/2019

A propos de l'auteur

Philippe Kouhon

E-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

Site d'actualité et d'informations en continu sur l'Afrique francophone‎ et le monde.

 

Vos informations également disponibles dans votre magazine en version Pdf sur le site, et en kiosque en France, Belgique et plusieurs pays d'Afrique francophone.

Derniers articles

Les plus populaires

Newsletter

Soyez au courant de toutes les news, inscrivez-vous à notre Newsletter!