Côte d’Ivoire, affaire Brice Siesson : Méambly accuse ses adversaires politiques

« Réconciliation nationale, élections sénatoriales et l’affaire Brice Siesson », sont les thèmes évoqués par Evariste Méambly, président du conseil régional du Guemon invité de la rédaction du quotidien l’intelligent d’Abidjan, lundi 12 mars 2018 dans ses locaux, à Angré Château Carrefour Bâtim.

 « Alors que j’étais homme d’affaires, j’ai crée un fonds de soutien à nos forces de l’ordre, FDS, de 2009 à 2011. Le projet Conasfor avait non seulement rapproché les généraux Soumaïla Bakayoko des forces nouvelles et Philippe Mangou des forces loyalistes, mais j'ai  pu mobiliser près de 800 millions de fcfa en soutien aux FDS. Je n’ai pas été décoré par Gbagbo.

C’est encore moi qui ai dissuadé le président Gbagbo d’attaquer l’hôtel du golf où étaient retranchés Ouattara et ses proches parce que c’était des ivoiriens. À l’Assemblée nationale, c’est encore moi et mon groupe parlementaire qui avons proposé une loi sur l’amnistie et le dédommagement des victimes de la crise postélectorale.

Enfin, alors que je suis du PDCI, j’ai été visiter Gbagbo à la CPI au moins cinq fois. Et avec lui et le ministre Charles Blé Goudé, nous avons parlé de paix et de réconciliation. Ils ont approuvé ma démarche à l’assemblée. Pour vous dire que je suis un homme de paix. Et j’ai toujours posé des actes citoyens dans ce pays sans rien attendre en retour », a-t-il s’agissant du premier point.

Concernant les élections sénatoriales, Méambly a dit : « Afin de continuer mon combat pour la réconciliation, j’ai décidé de présenter des candidats aux prochaines élections sénatoriales qui viendront renforcer mes élus déjà au nombre de 9. Nous avons présenté 3 listes. Pour les municipales nous comptons parrainer 90 candidats. Pour les régionales au moins 2. Quant à ma propre candidature au régional, il est encore tôt pour la dévoiler. Pour l’instant je suis au travail et j’ai récemment rendu public mon bilan sur les cinq années de gestion ».

Pour le président du conseil régional du Guemon, toute la calomnie faite à son égard, surtout concernant la mort du jeune Brice Siesson relève de l’incapacité de ses adversaires à le battre sur le terrain politique. « Ils passent leur temps sur les réseaux sociaux, pendant que moi je suis au travail. Je suis dans les villages en train d’apporter du réconfort à nos parents. Les centres de santé, les écoles, les pompes hydrauliques, les microcrédits pour l’autonomisation de nos mamans, voilà ma mission. Et comme ils ne peuvent pas m’égaler sur le terrain politique, ils vont trouver des cadavres dans mes frigos », a lancé Evariste Méambly , qui a ajouté avec son style : « Je vais les chicoter aux prochaines sénatoriales et toutes les autres élections ».

À propos de l’affaire Brice Siesson, le conférencier a fait observer une minute de silence avant de donner sa version des faits. « Il était 10h50 lorsqu’aux environs de l’ancienne résidence du président Gbagbo sis à Cocody quartier des Ambassades, nous avons entendu une détonation. Constatant qu’il y a un blessé, immédiatement nous avons conduit le jeune Brice vivant, au Chu de Cocody. Il est sorti de là à 13h21mn. Il a été ensuite conduit au Chu de Treichville au service de cardiologie d’où il est vers 17h24 mn pour ensuite être pris en charge par le service digestif toujours au Chu de Treichville d’où il est sorti à 17h45. Enfin, il a été conduit à la clinique Farat à Marcory. Tous ces trois centres hospitaliers ont été faits le même jeudi 22 février date de l’accident.

Malheureusement, Brice Siesson décédera le lundi 26 février vers 8h du matin. C’est au moins 2 millions de Fcfa que j’ai payé pour sa prise en charge. Aussi, pendant que Brice était au Chu de treichville, j’ai convoqué tout mon staff qui était dans le cortège à la gendarmerie d’Agban afin que chacun s’explique sur les circonstances du drame. C’est de là qu’on m’a conseillé d’aller à la Brigade de Cocody où j’ai porté plainte contre le jeune Brice Siesson pour savoir comment il est arrivé dans le cortège et contre mon chef de cabinet, mon directeur de protocole, mon directeur de société pour manque de vigilance.

J’ai aussitôt informé Soh Mesmin, l’oncle du jeune afin qu’il informe à son tour le reste de la famille. L’autopsie a été faite à la demande de la famille le jeudi dernier entre 13h et 17h en présence du procureur de la république, du père de Brice, du chirurgien, de la police criminelle et de deux de mes représentants. Tous les organes du jeune sont présents contrairement à ce que veulent faire croire mes détracteurs avec en première ligne, le journaliste César Étou du journal, "La voie originale". Je veux ici vous affirmer que Brice est de mon village paternel. Il m’a été présenté par son frère Faras. Voilà comment j’ai financé les études de Brice de 2015 à 2018. Ils m’ont fait croire qu’il était à l’école des marins à l’académie des sciences de la mer. J’ai été surpris de lire ce matin dans le journal "La Voie Originale" qui interrogeait le père de Brice que ce dernier allait être inscrit qu’au mois d’avril 2018. Ce qui signifie que Brice n’a jamais été inscrit lors que j’ai payé sa scolarité. Là encore il faut qu’on m’explique pourquoi. Mieux, Brice n’a jamais fait partie de mon staff, même celui du village dont il est originaire. Enfin à l’heure où nous échangeons, l’auteur du coup de feu, Kpaho Parfait est détenu à la police criminelle au Plateau pour des besoins d’enquête, et je suis prêt à répondre si ma responsabilité est engagée », a relaté Evariste Méambly.

Il était accompagné de l’ensemble de son cabinet, de son avocat et de plusieurs députés de son groupe parlementaire. La presse nationale et internationale a massivement fait le déplacement. Des échanges avec la presse ont permis d’apporter des réponses aux préoccupations de tous. Surtout concernant les 3,5 millions réclamés par la clinique Farat à la mère de Brice. Nous y reviendrons.

Philippe Kouhon

Dernière modification le 12/03/2018

A propos de l'auteur

Afrikipresse

E-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

Site d'actualité et d'informations en continu sur l'Afrique francophone‎ et le monde.

 

Vos informations également disponibles dans votre magazine en version Pdf sur le site, et en kiosque en France, Belgique et plusieurs pays d'Afrique francophone.

Derniers articles

Les plus populaires

Newsletter

Soyez au courant de toutes les news, inscrivez-vous à notre Newsletter!