fbpx

Communiqué : Le Mfa et Anaky disent akwaba à Simone Gbagbo

C’est à 17 heures précises, le lundi 20 Août 2018, que la délégation du MFA s’est présentée au domicile familial des Gbagbo, à la Riviera III.

Avec une quinzaine de hauts responsables du MFA, Anaky Kobena venait souhaiter l’Akwaba traditionnel à sa sœur Simone Ehivet Gbagbo, récemment libérée par le régime de Alassane Ouattara, après une longue détention de sept années dans des conditions éprouvantes.

La marée humaine déjà en place, et qui continuait à arriver, avec des populations de toutes les régions et conditions, illustre mieux que tout la place particulière, que depuis des décennies, Simone Gbagbo, par ses engagements syndicaux comme politiques, a su se créer dans le cœur des populations de ce pays.

Le grand mage du protocole qu’est l’ambassadeur Koné Aboubakar a cependant su réunir en aparté Simone Gbagbo, avec à ses côtés le Président Abdouramane Sangaré, le gouverneur Dacoury Tabley, Sokouri Bohui et quelques ‘’ anciens’’, et le Président Anaky Kobena et les membres de sa délégation.

Il faut dire que c’est d’abord et avant tout l’émotion et le souvenir qui étaient au rendez-vous, puisque le Congrès de Dabou, qui a vu naître le FPI officiel en 1988, avait été préparé par Abdouramane Sangaré, Simone Gbagbo et quelques autres dans les bureaux de Anaky Kobena en zone portuaire.

Après les traditionnels mots de bienvenue et de soutien, Simone Ehivet Gbagbo a rassuré tout le monde quant à sa vigueur intellectuelle demeurée intacte en livrant son sentiment que tous les mouvements autour d’elle, depuis sa libération, et surtout les visites et audiences des leaders politiques et camarades de lutte, lui projettent en vision une tradition spécifique du pays Abouret, dont elle est fille.

Une règle multi séculaire en ce terroir impose que, lorsqu’une armée de guerriers revient de campagne, avant d’entrer au pays, elle se doit de se livrer à une cérémonie particulière, qui est comme une revue des troupes, en danse.

De cette manière, l’on sait comment donner les nouvelles au pays, car après dénombrement, l’on sait qui est tombé au combat, quels sont les blessés et à quel niveau les soigner et assister, et, bien sûr, comment déjà se préparer pour les luttes à venir.

Cette belle fresque, que Simone Gbagbo a su dresser avec l’éloquence qu’on lui connait, a constitué le meilleur message politique que l’on pouvait tirer de la rencontre FPI / MFA et Gbagbo / Anaky.
Les deux parties ont convenu de se retrouver dès que la camarade Simone aura totalement bénéficié du plus grand repos réparateur.


Fait à Abidjan, le 21 Août 2018      
  

 Le SERCOM DU MFA

Dernière modification le 22/08/2018

A propos de l'auteur

Afrikipresse

E-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

Site d'actualité et d'informations en continu sur l'Afrique francophone‎ et le monde.

 

Vos informations également disponibles dans votre magazine en version Pdf sur le site, et en kiosque en France, Belgique et plusieurs pays d'Afrique francophone.

Derniers articles

Les plus populaires

Newsletter

Soyez au courant de toutes les news, inscrivez-vous à notre Newsletter!