Cavally-Ouloto : « Dites à mon grand frère Gnonkonté de venir travailler à mes côtés »

Présente depuis mardi 9 octobre 2018 dans le département de Taï où elle a animé un meeting tard dans la ville, Anne Désirée Ouloto devait visiter en 48 heures l’ensemble des villages du département avant de regagner Guiglo autour de 5h, le jeudi 11 octobre 2018, pour les derniers instants de la campagne.

C’est par les villages du canton Oubi sur l’axe Taï-Tabou qu’a démarré la campagne de proximité de la candidate Anne Désirée Ouloto. À peine le long cortège a-t-il fait 5 km qu’il est bloqué du fait de l’état de la route. « Je suis meurtrie quand je vois tout cela. On ne peut pas être cadre et de surcroît DG de la route et laisser ses parents dans un tel état » a déploré Anne Ouloto. Après 2heures de patience avec l’aide de deux Caterpillar commis pour dégager la voie boueuse, le cortège peut continuer son chemin et atteindre Sakré, le village du candidat indépendant aux régionales dans le Cavally, Gnonkonté Désiré.

Alors que le premier meeting dans la zone est attendu dans le village voisin, Ziriglo, c’est une foule de jeunes qui quittent Sakré pour y escorter la candidate Anne Désirée Ouloto. Sur place, des pagnes sont dressés sur le passage de celle que tout le monde appelle déjà « la présidente », avec plus de 5 villages mobilisés : Ziriglo, Sakré, Nigré, Siéblo Oula et Para.

Femmes, jeunes et enfants acquis à la cause de l’homme d’affaires , Hyppolite Bayala, candidat à la mairie de Taï et Anne Ouloto, sont présents . « C’est toi qu’on connaît et c’est toi qui peut nous délivrer. Maman Anne Ouloto vient à notre secours. Nos bananes, café et cacao pourrissent en brousse. Nous n’existons pas pour le reste de la Côte d’Ivoire. On est coupé de tout. Pas de courant, pas de réseau téléphonique, pas de route » ont plaidé des femmes du canton Oubi.

« C’est pour tout cela, chers chefs et chères sœurs, chers jeunes, que je suis candidate. Au chef du village de Sakré qui me fait l’honneur de venir jusqu’ici pour moi, dites à mon frère Gnonkonté de venir travailler à mes côtés. Je n’ai pas d’ennemi ni d’adversaire. Il est mon grand frère et j’ai besoin de lui à mes côtés. Pour le reste faites le bon choix le samedi et tout va changer ici à Taï. Faites-moi confiance », a répondu Anne Ouloto.

Sur le chemin de retour, le cortège a fait escale à Polé Oula, Gouliakro 1 et 2 avant de poursuivre son périple dans la sous préfecture de Zagné, précisément dans la zone CHC, (compagnie hévéicole du Cavally), productrice d’hévéa.

Philippe Kouhon, envoyé spécial dans le Cavally

Dernière modification le 10/10/2018

A propos de l'auteur

Philippe Kouhon

E-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

Site d'actualité et d'informations en continu sur l'Afrique francophone‎ et le monde.

 

Vos informations également disponibles dans votre magazine en version Pdf sur le site, et en kiosque en France, Belgique et plusieurs pays d'Afrique francophone.

Derniers articles

Les plus populaires

Newsletter

Soyez au courant de toutes les news, inscrivez-vous à notre Newsletter!