Cavally : Anne Ouloto constate l’échec de Gnonkonté à Taï - Élections Côte d’Ivoire

Taï l’un des quatre départements de la région du Cavally et dernière étape de mobilisation avant la fin de la campagne (11 octobre) a accueilli la candidate du RHDP, mardi 9 octobre 2018.

C’est par le département de Toulepleu chez elle qu’elle avait commencé la mobilisation des électeurs, après le lancement officiel de sa campagne à Guiglo le vendredi 28 septembre. Anne Désirée Ouloto a décidé de terminer sa campagne dans le fief de l’un de ses adversaires, Gnonkonté Désiré, le maire sortant de Tai et candidat indépendant aux régionales. Parti de Guiglo vers 15h, le cortège long d’une trentaine de véhicules de type 4X4 fait son entrée le village de Zagnéautour de 17h, soit 2 heures pour parcourir 43km.

 

Lire aussi >> Côte d’Ivoire : comment la 2PFJ et la CNDH veulent contrôler les élections du 13 octobre

 

La sous préfecture de Zagné dans le département de Taï va alors vivre un heureux évènement. Le CHR, le seul du département a désormais son ambulance. « J’étais ici il y a quelques mois et vous m’avez dit, madame le ministre, nous avons beaucoup de doléances, mais celle qui nous tient le plus à cœur est notre ambulance. Moi-même, il y a quelques jours, j’ai assisté en direct au décès d’une femme ici à Zagné. Elle aurait survécu si on avait trouvé une ambulance pour l’évacuer sur Guiglo où elle devait subir une césarienne à l’accouchement. Et ce jour, la mère que je suis, j’ai coulé les larmes. Chères populations de Zagné, ce calvaire est désormais derrière nous. Voici votre ambulance » a dit Anne Ouloto.

DG de l’Agéroute pendant 20 ans et PCA de la même structure durant 6 ans, Gnonkonté Désiré est l’actuel maire de Taï depuis plus de 30 ans. « On ne peut pas être DG de la route et voir la route Guiglo-Taï dans cet état. Aussi, quand on n’a plus la confiance du Président de la république et qu’on a contribué à maintenir la ville de Taï dans un état de campement, ce n’est pas une région qu’on pourra gérer » a-t-elle déploré à ce sujet.

Taï, la ville alimentée au groupe électrogène

Il est 20 heures lorsque le cortège arrive dans la ville de Taï après 2h de route et après avoir encore parcouru 43 km. À l’entrée de la ville, un camion citerne est stationné dans la seule station service de la ville. Taï chef lieu du département, est dans le noir. « On a deux groupes électrogènes de 124 KVA. Un qui fonctionne de 6h30 jusqu’à 20h et l’autre reprend de 20h à 6h30. Le courant est coupé ici depuis deux jours. Parfois, nous restons sans électricité pendant 6 mois », confie un habitant. Bayala Hyppolite, candidat Rhdp pour les élections municipales à Taï renchérit : « Depuis que Taï existe, la ville a toujours été alimentée par un seul groupe électrogène qui fonctionne de 6h à 11h et de 16h à 22h. Il ya seulement deux ans que grâce à madame le ministre on a eu le deuxième 2 groupe »

 

Lire aussi >> Gon Coulibaly galvanise dans  le Cavally pour des victoires Rhdp -Municipale, régionale, Côte d’Ivoire 

 

Pour Anne Désirée Ouloto, tout doit changer pour Taï. « C’est pour tout cela que je veux prendre la direction du conseil régional. Il faut que Taï ressemble à un département. Aujourd’hui quand vous arrivez à Taï, vous êtes surpris de savoir que vous êtes dans une ville. Vous vous croyez dans un campement. Ce n’est pas ce que nous avons souhaité en érigeant Taï en département en 2013 » a-t-elle fait savoir.

Philippe Kouhon, envoyé spécial dans le Cavally

 

Dernière modification le 10/10/2018

A propos de l'auteur

Philippe Kouhon

E-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

Site d'actualité et d'informations en continu sur l'Afrique francophone‎ et le monde.

 

Vos informations également disponibles dans votre magazine en version Pdf sur le site, et en kiosque en France, Belgique et plusieurs pays d'Afrique francophone.

Derniers articles

Les plus populaires

Newsletter

Soyez au courant de toutes les news, inscrivez-vous à notre Newsletter!