Bendjo : « Je me bats pour que n’importe qui ne vienne au Plateau »

Avec un investissement global de 16,5 milliards de Francs Cfa, soit plus de 25 millions d’Euro, pour une superficie construite totale de 17,555 mètres carré, l’Hôtel Abidjan, doit voir le jour dans 30 mois.

Le complexe qui sortira de terre sur le site de l’ancien marché du Plateau, appartient au groupe Palmeraie. Il sera sous la gestion du groupe Radisson, selon les informations issues d’un point de presse animé dans l’après midi du lundi 25 juin 2018, par le maire de la commune Noël Akossi Bendjo et ses partenaires marocains. Selon le premier magistrat du Plateau, le complexe hôtelier dont l’ouverture est programmée en 2021, est conçu pour répondre au souhait de la mairie de se doter d’une infrastructure hôtelière de qualité destinée à une clientèle d’affaires régionale et internationale.

Dans l’explication du contenu du contrat qui lie la mairie du quartier des Affaires de la capitale économique ivoirienne, à ses partenaires, Noël Akossi Bendjo a dit : « C’est un contrat de gestion qui a été signé avec le Groupe Radisson Hôtel. C’est un contrat d’exploitation de l’hôtel qui sera en construction, et qui aura comme propriétaires, la mairie du Plateau et le Groupe Palmeraie. La mairie aura 25% et le Groupe Palmeraie Développement, 75%. Nous, nous avons apporté le terrain qui a été valorisé, ce qui nous a permis de disposer de ce pourcentage. C’est ce qu’on appelle un partenariat public-privé. Déjà, il y’aura une centaine de jeunes qui vont travailler sur le chantier. On nous a annoncé un peu plus. Puis au moment de l’exploitation, il y’aura des gens qui travailleront en son sein : des serveurs, des maîtres d’hôtel, des hôtesses etc. Nous avons notre direction des ressources humaine qui prendra contact avec les équipes de Palmeraie Développement pour que nous puissions insérer nos jeunes dans le projet, pour obtenir leurs premiers emplois. (…) Nous avons voulu mettre la barre très haute parce qu’au Plateau, nous sommes quand même au centre des affaires. Nous sommes obligés d’apporter des solutions qui soient innovantes. On ne peut pas venir s’amuser ici. Il faut absolument avoir de la compétence, avoir un parcours, avoir une technicité pour donner un exemple a un centre comme le plateau. Et c’est pour cela que je me bats pour que n’importe qui ne vienne pas ici ».

Claude Dassé

Dernière modification le 26/06/2018

A propos de l'auteur

Dasse Claude

E-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

Site d'actualité et d'informations en continu sur l'Afrique francophone‎ et le monde.

 

Vos informations également disponibles dans votre magazine en version Pdf sur le site, et en kiosque en France, Belgique et plusieurs pays d'Afrique francophone.

Derniers articles

Les plus populaires

Newsletter

Soyez au courant de toutes les news, inscrivez-vous à notre Newsletter!