Anne Ouloto depuis Guiglo : « le temps de grâce du Cavally est arrivé »

Présente dans la région du Cavally depuis le dimanche 12 août 2018, la ministre de la Salubrité et de l’Assainissement, Anne Désirée Ouloto profite de ses vacances pour communier avec ses parents du Cavally. Première étape, Guiglo, chef lieu de région.

Accueillie dans la liesse tard la nuit de dimanche à son arrivée à Guiglo, Anne Ouloto a aussitôt entamé une série de rencontres avec les populations locales à son domicile mais aussi en se rendant chez des particuliers. « Je suis venue passer quelques jours avec vous dans le Cavally. Mais avant de venir j’ai été voir le président de la république puis le Premier ministre au sujet du pont Nzo. Instructions ont été données pour la réhabilitation avant que je ne quitte Guiglo » a annoncé Anne Ouloto. Au moment où nous mettions sous presse cette information, les bras cassés du pont ont été réparés avec le bitumage de la passerelle du pont.


Anne Ouloto adoptée par la famille Gnaho du Canton Zaké



C’est la quasi-totalité de la famille Gnaho (canton Zaké)  du village Glopaoudy dans le département de Guiglo qui s’est rendue au domicile du ministre Anne Ouloto ce mercredi 15 août 2018. «  Nous sommes venus vous dire merci pour tout ce que vous faites pour la région. Vous voir aujourd’hui jour de l’assomption, est comme pour nous, voir la vierge Marie. Nous sommes venus les bras chargés vous demander d’être membre de notre famille. Désormais votre village ici à Guiglo s’appelle Glopaoudy et votre famille, Gnaho en plus d’être de Toulepleu et du village Klaon. Enfin, nous nous engageons à vous soutenir aux prochaines élections régionales » a dit monsieur Dehi Claude, fonctionnaire à la retraite au nom de la délégation. Avant la famille Gnaho, Anne Ouloto  a échangé avec plusieurs associations. C’est le cas de l’amicale des directeurs et chefs de services (ADCS-G) de Guiglo et le club de maracana de la ville. Tous ont promis un soutien total à la future candidate aux régionales dans le Cavally. « Nous souhaiterions que vous deveniez notre présidente d’honneur » a demandé (ADCS-G). «  Nous sommes acquis à la cause du maire, Bahé Séverin. Maintenant que vous et lui formez un duo explosif, nous sommes à votre entière disposition » a dit, M. Dah Gbao, président du club de Maracana de Guiglo. En fin de matinée, un repas a été partagé avec l’ensemble des notabilités et groupements communautaires résidents à Guiglo. Occasion pour les communautés Dan, Wê, Malinké, Akan et Krou mais aussi la jeunesse communale, l’union des femmes du département de Guiglo et enfin l’organisation des ex combattants pro-Gbagbo de rendre hommage à Anne Désirée Ouloto. « Vous avez trop souffert pour nous et le Cavally. Nous allons voter pour vous aux régionales pour qu’au moment du bilan du président Ouattara en 2020, vous nous dites ce que vous avez fait pour le Cavally » a insisté maman Guiro, présidente de l’union des femmes du département de Guiglo.

 

 Lire aussi >> Anne Ouloto chez Marcel Gossio : « nous sommes d’abord parents avant d’être… »


Les populations de Bedy Gouazon invitent  le président Alassane Ouattara chez elles.



Il est 17h lorsque la délégation du ministre Anne Ouloto arrive à Bedy Gouazon. « Erigée en sous préfecture depuis 2006, la sous préfecture de Bedy Gouazon (Tebly, Bedy Gouazon et Zebly) sur l’axe Guiglo-Bloléquin attend toujours son sous préfet. Mieux, alors que les poteaux électriques et quelques 270 lampes sont livrés depuis trois ans, les habitants de la  sous préfecture de Bedy Gouazon dorment encore dans l’obscurité. Enfin, madame le ministre, dites au président Ouattara que ses parents de Bedy Gouazon l’invitent afin de lui rendre un hommage pour vous avoir reconduit mais aussi distingué notre fils André Déazon, chercheur, historien en janvier dernier » a dit,  à Anne Ouloto, la chefferie traditionnelle des trois villages qui composent la sous préfecture de Bedy Gouazon en aparté  avant de lui réserver un accueil triomphal sur la place publique du village.
« Je vous ai écoutés et je voudrais simplement  vous dire que mon souhait est de travailler avec tous mes frères, parce que je veux être au service de ma région.  Le temps de grâce du Cavally est arrivé. Allez dire à tous vos proches que nous devons faire la politique désormais autrement dans le Cavally avec au centre de nos intérêts, la fraternité, la cohésion sociale et la solidarité. Il faut faire la politique pour rendre les populations heureuses et je voudrais m’engager ici et maintenant à vous servir pour un Cavally nouveau » a proclamé Anne Désirée Ouloto à Guiglo. Mais alors que la nuit tombe sur Guiglo, de retour de Bedy Gouazon, c’est encore une foule qui l’attendait à son domicile. Les femmes du canton Zaké-Blao, le groupe des femmes des professeurs, des instituteurs, l’association Apobasombo, l’association des femmes catholiques de Nazareth, les Messagères de Anne Désirée Ouloto, la jeunesse du RDR, l’association 100% Ouloto du Blao ect.
Après Guiglo, la ministre Anne Ouloto mettra le cap dès demain jeudi 16, sur  Bloléquin où elle prendra part à l’investiture d’un chef Wê, puis à Toulepleu le même jour. Elle devrait revenir sur Bloléquin le 18 puis à Guiglo et repartir à Taï le 19 pour terminer la tournée à Guiglo le 22 août date de son départ pour Abidjan. La région du Cavally est composée des départements de Guiglo, Bloléquin, Toulepleu et Taï dans l’ouest de la Côte d’Ivoire vers la frontière ivoiro-libérienne.

Philippe Kouhon, envoyé spécial dans le Cavally

Dernière modification le 16/08/2018

A propos de l'auteur

Philippe Kouhon

E-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

Site d'actualité et d'informations en continu sur l'Afrique francophone‎ et le monde.

 

Vos informations également disponibles dans votre magazine en version Pdf sur le site, et en kiosque en France, Belgique et plusieurs pays d'Afrique francophone.

Derniers articles

Les plus populaires

Newsletter

Soyez au courant de toutes les news, inscrivez-vous à notre Newsletter!