fbpx

Le Général Philippe Mangou était face aux juges de la Cour Pénale internationale (Cpi), lundi 25 septembre 2017, dans le cadre du procès contre Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé, poursuivis pour des crimes commis pendant la crise post-électorale de 2010-2011. Il doit être interrogé pendant au-moins 16 heures de temps (jusqu’au jeudi 28 septembre 2017) par la chambre du procureur, avant que la défense de Laurent Gbagbo et celle de Charles Blé Goudé prenne le relais pour le contre-interrogatoire.

Au premier jour de son passage en tant que témoin à la barre de la Cour pénale internationale (CPI) ce lundi 25 septembre 2017, le général Philippe Mangou, actuel ambassadeur de la Côte d’Ivoire au Gabon est revenu sur ses relations avec les autres officiers qui avaient des commandements à l’époque des faits.

En marge de la 72e Assemblée générale des Nations unies au siège de l’organisation à New York, le chef de l’État ivoirien, Alassane Ouattara a eu une audience à son hôtel, de 12h30 à 13h10, avec Madame Fatou Bensouda, procureure de la cour pénale internationale, le jeudi 21 septembre 2017 à New York. Fatou Bensouda a accordé une brève interview à sa sortie.

Après tant de mois d’hésitations depuis le début de mon exil, le 10 Juin 2011 ; et grâce à une sollicitation expresse de mon jeune frère, le Ministre Charles BLE GOUDE, je me suis résolu finalement à effectuer les démarches nécessaires en vue de rendre visite, très officiellement, à ces deux figures marquantes de la lutte démocratique en Côte d’Ivoire et même en Afrique.

Le Président, la Juge Silvia Fernández de Gurmendi; le procureur, le docteur Fatou Bensouda et le greffier, M. Herman von Hebel, recevront conjointement au nom de la Cour pénale Internationale (CPI), le Prix 2017 des droits de l'homme de Stockholm le 20 novembre prochain en Suède, en présence de Leurs Majestés le Roi Carl Gustaf et de la Reine Silvia et un public d'éminents individus en droit international, a appris  ce jeudi, Afrikipresse . Le Prix des droits de l'homme de Stockholm a été créé en 2009 par l'Association du Barreau suédois, l'Association internationale du Barreau (IBA) et le Consortium international d'assistance juridique (ILAC). Il est décerné chaque année à une personne ou à une organisation pour des services remarquables en faveur des droits de l'homme et de la primauté du droit.  

Au cours de son audition mercredi 30 août à la Cpi, dans le procès  Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé, sergent-chef Boli Bi Balo, ex FDS, a été notamment interrogé par l'avocat de  Laurent Ggagbo , Maître Altit sur les motifs des récentes mutineries dans les l’armée.  

Mercredi 30 août , vers la fin du contre-interrogatoire mené au sujet du témoin nommé Boli Bi Balo , Me Altit Emmanuel , avocat de la Défense a souhaité s’appesantir sur les conditions dans lesquelles le témoin a été approché par les enquêteurs du bureau du procureur. Le Sergent Boli Bi Balo a alors confié que la décision de témoigner à la Cpi ne venait pas de lui.

Le sergent-chef Boli Bi Balo, ex FDS, d'abord membre de l’unité de commandement et de soutien (Ucs), puis affecté au Bataillon de commandement et parachutiste (BCP, de novembre 2004 à 2013), était à nouveau dans le box des témoins de la Cpi, mercredi 30 août 2017, dans le procès contre Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé. Pour sa deuxième et avant-dernière journée de témoignage, le militaire déserteur (pendant la crise postélectorale) était interrogé par la défense de Laurent Gbagbo. Il a affirmé n’avoir jamais entendu parler d’un massacre de familles de gendarmes en 2002 à Bouaké.

Le Procès  de Laurent Gbagbo et de Charles Blé Goudé a repris à la Haye le lundi 28 aout 2017. Digbo Mathias ou témoin P 500, qui a ouvert le ballet des témoins pour cette reprise s’est montré offensif contre l’ex-rébellion ivoirienne dirigée par  Guillaume Soro, lors de son deuxième et dernier jour de témoignage (le mardi 29 aout 2017. Ndlr).

Entamé lundi 28 août 2017 , l’interrogatoire du témoin de l’accusation P500 (ou Digbo Foi Mathias) s’est achevé mardi 29 août 2017 avec le contre interrogatoire de l’équipe de la défense, suivi du début de l’audition du témoin P136. Morceaux choisis.

Page 5 sur 12

 

 

Site d'actualité et d'informations en continu sur l'Afrique francophone‎ et le monde.

 

Vos informations également disponibles dans votre magazine en version Pdf sur le site, et en kiosque en France, Belgique et plusieurs pays d'Afrique francophone.

Derniers articles

Les plus populaires

Newsletter

Soyez au courant de toutes les news, inscrivez-vous à notre Newsletter!