fbpx

Médiapart est généralement perçu comme un média sérieux, qui fait du journalisme d’investigation. C’est aussi un média dirigé par Edwy Plenel, « éternel trotskiste », ancien membre du PCI, Parti Communiste International, fondé par Lambert.

Le samedi 7 octobre 2017, avant de rencontrer la notabilité à Yopougon-Kouté , nous avons sillonné les artères du village dans le but de recueillir le sentiment de certains habitants sur le témoignage devant la CPI de leur «frère» Philippe Mangou.

Alors que plusieurs observateurs semblent oublier que les observations de Mediapart sur les circonstances de l’arrestation et de la déportation de l’ex président ivoirien à la Haye, ne sont pas nouvelles et qu’elles avaient même fait l’objet de procédures de la défense de Laurent Gbagbo qui avait alors dénoncé des traitements inhumains lors de sa détention en Côte d’Ivoire, Afrikipresse publie cet article écrit déjà en 2012 sur la queation, et citant le camerounais Charles Obama aujourd’hui passé de mode, après avoir été lui aussi ( au même titre que Fanny Pigeaud aujourd’hui ) une figure emblématique de la contestation médiatique contre les « puissants du moment qui ont pris Laurent Gbagbo en otage, et qui auraient décidé de lui faire payer son refus de soumission, sa volonté d’indépendance »

Depuis quelques jours, des révélations « fracassantes » tentent de mettre en lumière une éventuelle collusion entre l’ancien procureur de la Cour pénale internationale, Luis Moreno Ocampo et l’État de Côte d’Ivoire via la France. Un document confidentiel publié sur le site de Mediapart et repris par plusieurs médias, révèle que la CPI aurait demandé en avril 2011 de garder prisonnier le président de la Côte d’Ivoire, Laurent Gbagbo. « Seulement à cette époque, il n’existait ni mandat d’arrêt, ni saisine de la CPI », déplore le document.

48 heures après l’audition de Philippe Mangou à la Cour pénale internationale, au procès de Laurent Gbagbo et de Charles Blé Goudé, nous sommes rendus à Yopougou-Kouté, le village de l’ex chef d’Etat major des Forces de défense et de sécurité (FDS).

Vous avez suivi le témoignage du général Mangou à la CPI qui a indiqué que Laurent Gbagbo a indirectement financé le Commando invisible en remettant 500 millions de Francs Cfa à Koné Zakaria. Nous avons approché ce dernier qui nous a ramené à vous. Est-ce à dire que vous êtes l’un des acteurs clés de cette transaction ?


Au deuxième jour du contre-interrogatoire du témoin, Philippe Mangou, par la défense de Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé, il a été longuement question du CECOS (Centre de commandement et des opérations de sécurité) dirigé à l’époque des faits par le général Guai Bi Poin. Pour le témoin, cette unité créée en 2005 a permis au président Laurent Gbagbo de « contourner l’embargo sur les armes » imposé au pays.

Depuis lundi 02 octobre 2017, la défense des accusés Laurent Gbagbo et Blé Goudé contre-interroge le témoin, le général Philippe Mangou. Celui-ci, chef d’État -major de l’armée au moment des faits, dit avoir refusé d’obéir à un ordre du Général Dogbo Blé qui commandait au même moment le palais.

Le premier jour de contre-interrogatoire du témoin Philippe Mangou par la défense des prévenus Laurent Gbagbo, l’ex-président Ivoirien et son ministre Charles Blé Goudé qui sont jugés à la Haye pour leurs participation à la crise postélectorale de 2010-2011 qui a fait plus de 3000 morts en Côte d’Ivoire, a permis d’entendre une révélation de taille.

La télévision ivoirienne a diffusé le Samedi 20 Novembre 2010, un reportage sur une rencontre organisée entre des membres de la direction de campagne du candidat Alassane Ouattara et l’État major de l’Armée au grand complet. La rencontre a eu lieu à la demande de l’équipe de campagne de Ouattara. Celle-ci était composée des Ministres Ahoussou Jeannot, Hamed Bakayoko et de Noël Guetta expert et Directeur de campagne associé. Le porte-parole, Ahoussou Jeannot a donné les nouvelles.

Page 4 sur 12

 

 

Site d'actualité et d'informations en continu sur l'Afrique francophone‎ et le monde.

 

Vos informations également disponibles dans votre magazine en version Pdf sur le site, et en kiosque en France, Belgique et plusieurs pays d'Afrique francophone.

Derniers articles

Les plus populaires

Newsletter

Soyez au courant de toutes les news, inscrivez-vous à notre Newsletter!