fbpx

« Sept ans de privation de liberté pour Gbagbo, toujours pas jugé » c’est le chapitre dédié à la situation en Côte d’Ivoire dans la deuxième partie d’une série d’articles produite par les éditions Dalloz à Paris dans le cadre des 20 ans de la cour pénale internationale et publiée sur son site ce lundi 30 avril 2018.

Au terme du séminaire de journalistes africains les 1er et 2 mars 2018, à Abuja, au Nigeria, sur le thème «le discours de haine, diversités et extrémisme violent », des participants, dont Fakara Faïnké (Président de l’Union nationale des journalistes du Mali), ont donné leur opinion de la Côte d’voire, sept ans après la crise postélectorale.

Le bureau de la Cour Pénale Internationale (Cpi) à Abidjan a organisé le 1er mars 2018 un atelier de formation à l’attention des journalistes sur le thème « lancement des activités de commémoration du 20e anniversaire du Statut de Rome : la contribution de la presse de Côte d’Ivoire en faveur de la promotion de la justice pénale internationale ».

La chambre de première instance I de la Cour pénale internationale dans l’affaire Le Procureur contre Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé a publié ce vendredi 9 février 2018 une ordonnance sur la suite de la procédure et invite  le Procureur à déposer, au plus tard 30 jours après la notification de la présente ordonnance, un mémoire d'essai illustrant son cas et détaillant les preuves à l'appui des accusations.

« Je viens de lire sur le calendrier des audiences que le procès de MM. Gbagbo Laurent et Charles Blé Goudé reprend le 17 et 19 janvier 2018. Ensuite, il n'y a plus rien sur tout le mois de janvier, février et mars. Qu'est-ce qui pourrait expliquer ceci », a demandé Afrikipresse au porte-parole de la CPI, le 12 janvier dernier 2018.

Détho Létoh Firmin, général à la retraite était au troisième jour de son témoignage devant la CPI, jeudi 9 novembre 2017. Il a avoué avoir dit aux enquêteurs de la Cour son ‘’indignation’’ face aux auditions itératives du camp Gbagbo.

Le Général à la retraite Détho Létho Firmin a passé son deuxième jour de témoignage devant la Cpi, dans l’affaire Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé, concernant la crise post-électorale de 2010-2011. Face à la défense de Gbagbo conduite par Me Emmanuel Altit, il est revenu sur ses conditions de départ au Golf Hôtel.  

Le Général Détho Létho Firmin a achevé son premier jour de témoignage devant la Cpi, dans l’affaire Laurent de Gbagbo et Charles Blé Goudé. Sous le feu des questions de l’accusation, l’ancien Commandant des Forces Terrestres ivoiriennes (aujourd’hui, Général de Brigade à la retraite) est revenu sur le calvaire des Forces de défense et de sécurité (Fds) à Abobo, face au Commando invisible (Pro-Ouattara).

Pascal Affi N’Guessan, président du FPI était face à la presse, le vendredi 13 octobre 2017 au siège dudit parti à Cocody. Il est revenu sur les récentes divulgations de Médiapart concernant la cour pénale internationale. Il a estimé qu’avec ces investigations des journalistes que la cours ne nie pas, il faudrait logiquement libérer l’ex-Président, Laurent Gbagbo détenu à la Haye depuis fin 2011.

Le médecin légiste français Éric Bacard (Chef de la section des sciences légales au bureau du procureur de la Cours pénale internationale) était témoin face à Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé, mercredi 11 octobre 2017 devant la Cpi. Il a rendu son rapport de confirmation des analyses faites sur un corps qui serait celui d’un certain Diakité Yaya, tué lors de la marche des femmes le 13 mars 2011 à Abobo.  

Page 3 sur 12

 

 

Site d'actualité et d'informations en continu sur l'Afrique francophone‎ et le monde.

 

Vos informations également disponibles dans votre magazine en version Pdf sur le site, et en kiosque en France, Belgique et plusieurs pays d'Afrique francophone.

Derniers articles

Les plus populaires

Newsletter

Soyez au courant de toutes les news, inscrivez-vous à notre Newsletter!