L’ex président ivoirien, Laurent Gbagbo et son ministre Charles Blé Goudé seront à nouveau à la barre du lundi 12 au mardi 20 novembre 2018. Aussi, alors que la Côte d’Ivoire a maintes fois exprimé son refus de livrer l’ex Première dame, Simone Gbagbo, la Cour pénale internationale (CPI) continue de réclamer sa tête. En plus d’elle, la CPI entend poursuivre d’autres personnes dont les noms n’ont jamais été dévoilés. Dans cet entretien, El Abdallah Fadi, le porte parole de la CPI nous donne les raisons de cet acharnement sur Simone et la suite du procès de MM Gbagbo et Blé Goudé.

Reprises lundi 1er octobre 2018, les audiences du procès Laurent Gbagbo-Charles Blé Goudé, ont été, à la demande des avocats de la défense, suspendues mercredi 03 octobre 2018, pour reprendre du 12 au 20 novembre 2018. Afrikipresse a recueilli les avis de quelques Ivoiriens.

En marge des travaux de la 73è session de l’Assemblée générale des Nations-Unes qui se déroulent présentement à New-York, la Procureure de la Cour pénale internationale (CPI), Fatou Bensouda connaît une forte sollicitation de la presse.

Prenant la parole à l’occasion du débat général de la 73eme session de l’Assemblée générale des Nations unies, mardi 25 septembre 2018, au siège de l’organisation à New York, le président américain a fustigé la Cour Pénale Internationale (CPI).

Le président français a animé une conférence de presse mardi 25 septembre 2018 dans le cadre de la 73e Assemblée générale des Nations unies, à New-York.

Après sa déclaration suite à l’acquittement de Jean Pierre Bemba, le bureau du procureur a reçu ce jeudi 14 juin 2018 une critique amère du président de la Cour pénale internationale (CPI), le juge nigérian Chile Eboe-Osuji.

L’arrêt rendu vendredi 7 juin 2018 par la majorité des juges de la Chambre d’appel de la Cour pénale internationale (CPI), par lequel Jean-Pierre Bemba Gombo a été acquitté des accusations de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité, pourrait-il être une jurisprudence en faveur de l’ex président ivoirien et Charles Blé Goudé ?

J’ai soigneusement examiné l’arrêt rendu vendredi dernier par la majorité des juges de la Chambre d’appel de la Cour pénale internationale (la « CPI » ou la « Cour »), par lequel M. Jean-Pierre Bemba Gombo a été acquitté des accusations de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité qui lui étaient reprochées.

Aujourd’hui, le 8 juin 2018, la Chambre d’appel de la Cour pénale internationale (« la CPI » ou « la Cour ») a décidé, à la majorité, d’acquitter Jean-Pierre Bemba Gombo des charges de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité. La juge Christine Van den Wyngaert, juge président dans le cadre de cet appel, a donné lecture d’un résumé de l’arrêt en audience publique. JeanPierre Bemba demeurera toutefois en détention eu égard à une autre affaire dans laquelle il a été déclaré coupable d’atteintes à l’administration de la justice, dans l’attente d’une décision de la Chambre de première instance VII dans l’affaire en question.

4 heures, c’est le temps qu’a duré la rencontre entre le président Laurent Gbagbo et Danièle Boni Claverie, présidente de l’union républicaine pour la démocratie (URD) à la prison de Scheveningen à la Haye, le vendredi 27 avril dernier.

Page 1 sur 11

 

 

Site d'actualité et d'informations en continu sur l'Afrique francophone‎ et le monde.

 

Vos informations également disponibles dans votre magazine en version Pdf sur le site, et en kiosque en France, Belgique et plusieurs pays d'Afrique francophone.

Derniers articles

Les plus populaires

Newsletter

Soyez au courant de toutes les news, inscrivez-vous à notre Newsletter!