Côte d’Ivoire, présidentielle 2020 -Guterres (SG ONU) : «Nous sommes prêts à jouer n’importe quel rôle»

Le secrétaire général des nations unies, Antonio Guterres a animé une conférence de presse jeudi 20 septembre 2018 au siège de l’organisation.

En prélude aux travaux de la 73e assemblée générale de l’ONU et avant le débat général qui réunira près de 196 pays du 25 septembre au 1er octobre prochain, la presse accréditée a échangé avec Antonio Guterres sur les questions d’ordre mondial. « Naturellement, aujourd’hui la Côte d’ivoire est elle-même en train d’organiser ses élections. Aujourd’hui, il n’y a pas une mission des Nations unies mais l’équipe des pays des Nations unies est à la disposition des autorités ivoiriennes pour appuyer le processus électoral en accord avec les besoins et les intérêts que les autorités ivoiriennes puissent avoir; et nous sommes prêts à jouer n’importe quel rôle bien entendu en respectant maintenant naturellement la souveraineté des Ivoiriens », a dit le secrétaire général de l’Onu répondant à la question à une question sur les dispositions que pourrait prendre l’ONU face à la situation en Côte d’Ivoire.

 

Lire aussi >> 73eme AG-ONU : spectacle ghanéen et sommet de paix en hommage à Anan et Mandela, l’Afrique à l’honneur

 

À une autre question sur un dernier rapport rapport relatif à la présence de l’ONUCI en Côte d’Ivoire, et qui devrait être produit par le secrétaire général début septembre 2018, Antonio Guterres a répondu : « Les rapports qu’on doit produire seront produits. Moi j’ai signé l’année passée 430 rapports. C’est difficile pour moi de savoir quels sont les rapports qui sont actuellement sur la table pour signature. Il y’a une chose que je peux vous garantir : quand l’assemblée générale du conseil de sécurité nous demande un rapport, et ils en demandent beaucoup, on fait le rapport ».

Concernant la situation en Côte d’Ivoire, le conseil avait effectivement donné mandat au secrétaire général de l’ONU via sa recommandation S/PRST/2017/8 du 30 juin 2017, d’effectuer une étude approfondie sur le rôle de l’ONUCI dans le règlement de la situation en Côte d’Ivoire.

 

Lire aussi >> 73eme AG-ONU : le siège à New-York commence à être bouclé

 

« Le Conseil de sécurité demande au Secrétaire général de s’engager dans un délai d’un an, et dans le cadre des ressources existantes, dans une étude approfondie du rôle de l’ONUCI dans le règlement des situations en Côte d’Ivoire depuis sa création, en tenant compte des contributions de la politique de médiation, le régime de sanctions ainsi que d’autres facteurs pertinents, le cas échéant, permettant l’achèvement du mandat de l’ONUCI. Le Conseil de sécurité attend avec impatience les résultats de cette étude, y compris d’autres leçons à tirer et recommandations, et exprime son intention d’envisager des options à prendre en compte dans le cadre de ses travaux en cours pour une efficacité globale des opérations de maintien de la paix des Nations Unies. Le rapport du Secrétaire général devrait être présenté en août 2018 », avait dit la recommandation. C’est ce rapport qui n’a pas encore été rendu public.

Philippe Kouhon, envoyé spécial à New York

Dernière modification le 20/09/2018

A propos de l'auteur

Philippe Kouhon

E-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

Site d'actualité et d'informations en continu sur l'Afrique francophone‎ et le monde.

 

Vos informations également disponibles dans votre magazine en version Pdf sur le site, et en kiosque en France, Belgique et plusieurs pays d'Afrique francophone.

Derniers articles

Les plus populaires

Newsletter

Soyez au courant de toutes les news, inscrivez-vous à notre Newsletter!