Coopération nord-sud : La Côte d’Ivoire a beaucoup à apprendre de l’Allemagne (Aziz Diabaté, Ministre Conseiller)

L’ambassade de Côte d’ivoire en Allemagne en collaboration avec le CEPICI (centre de promotion des investissements en Côte d’Ivoire), organise les 29 et 30 mars 2019 à Hambourg, une conférence sur les opportunités d’affaires et d’investissement en Côte d’ivoire. Pour en savoir davantage, Afrikipresse a tendu son micro à Aziz Diabaté, ministre Conseiller en charge des affaires économiques à l’ambassade de Côte d’ivoire en Allemagne.

A quoi cette initiative répond-t-elle et quels objectifs poursuivez-vous ?

Cette initiative est une instruction du Chef de l’Etat de la République de Côte d’Ivoire, SEM Alassane OUATTARA. En effet, lors de son séjour à Berlin à l’occasion de la Conférence du G20 Afrique, le Chef de l’Etat avait donné instruction à l’Ambassade d’intensifier les relations économiques entre notre pays et la République Fédérale d’Allemagne eu égard les atouts économiques de ce pays.

Ce forum de Hambourg est donc une réponse à cette instruction du Président de la République et vise à présenter aux investisseurs de l’Etat de Hambourg les opportunités d’investissements de la Côte d’Ivoire ainsi que les réformes engagées par l’Etat en vue d’améliorer l’environnement des affaires dans notre pays.

Quels sont les temps forts de ce forum ?

 Ce forum se fera sous la forme d’une table ronde qui réunira les officiels ivoiriens et les opérateurs économiques allemands. Cette table ronde sera suivie de rencontres privées entre opérateurs économiques allemands et membres de l’Etat ivoirien (B2G). En marge de ce forum, les officiels informeront la diaspora ivoirienne sur les mesures prises en faveur de la diaspora ivoirienne en vue de lui permettre de mieux contribuer au développement économique du pays.

La Côte d'Ivoire offre de nombreuses opportunités d'affaires et d'investissement aux opérateurs économiques allemands. Quels secteurs allez-vous cibler en priorité ?

Comme vous le savez, nos Etats africains ont presque tout à faire. Ainsi nous sommes preneurs de tous les investissements qui peuvent contribuer au développement économique de notre jeune nation. Il importe tout de même de relever que l’Allemagne est attendu par les autorités ivoiriennes sur sa contribution à la transformation des matières premières agricoles.

Par ailleurs, je voudrais indiquer que la Côte d’Ivoire et la République Fédérale d’Allemagne ont signé le 28 novembre 2017, un accord de coopération bilatérale, dénommé « Compact with africa ». A travers cet accord, l’Allemagne vise à soutenir les investissements privés de ses ressortissants en Côte d’Ivoire, notamment dans le domaine des énergies renouvelables.
Cette tribune est le lieu d’informer ou de rappeler cette opportunité aux opérateurs économiques allemands et de les inviter à investir dans ce secteur.

Cette conférence intervient après les premières journées économiques de l'Allemagne organisées l'an dernier en Côte d'Ivoire. Peut-on dire que les relations économiques bilatérales connaissent un véritable renouveau ? Que disent les statistiques à ce sujet ?

 Depuis plusieurs années, des missions allemandes de prospection sont organisées en Côte d’Ivoire. Mais depuis 2012, le nombre de délégations allemandes s’accroit d’année en année en raison des facilités offertes par l’Allemagne (couverture assurance hermès de 95% en faveur des investisseurs allemands et l’accord, d’une part et les réformes entreprises par l’Etat de Côte d’Ivoire, d’autre part). Mais en 2017 avec la signature de l’accord « compact with Africa », les relations bilatérales entre la Côte d’Ivoire et la République fédérale d’Allemagne ont pris un tournant décisif.

Après la conférence de Hambourg, que prévoyez-vous pour la suite, pour donner un nouvel élan à la coopération avec l’Allemagne ?

 Comme nous l’avons dit plus haut, ce forum est une instruction du Président ivoirien et l’Ambassade n’entend pas s’arrêter là. En juin prochain elle organisera à Munich dans l’Etat de la Bavière la seconde édition des Journées Economiques ivoiriennes en Allemagne (JEIA), la première édition ayant eu lieu en 2016 à Francfort.
C’est donc une dynamique qui a été lancée et que l’Ambassade souhaite maintenir

Qu'est-ce que la Côte d'Ivoire, première puissance économique de l’UEMOA peut apprendre de l’Allemagne, première puissance européenne, pour accélérer la transformation économique tant recherchée pour parvenir à l’émergence ?

La Côte d’Ivoire a beaucoup à apprendre de la République fédérale d’Allemagne, notamment en matière d’organisation des Petites et Moyennes Entreprises qui constituent le socle de l’économie allemande. En plus, la Côte d’ivoire peut bénéficier de son évolution technologique, et enfin de la qualité de ses produits mondialement reconnus.

Propos recueillis par Philippe Kouhon

 

Dernière modification le 29/03/2019

A propos de l'auteur

Philippe Kouhon

E-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

Site d'actualité et d'informations en continu sur l'Afrique francophone‎ et le monde.

 

Vos informations également disponibles dans votre magazine en version Pdf sur le site, et en kiosque en France, Belgique et plusieurs pays d'Afrique francophone.

Derniers articles

Les plus populaires

Newsletter

Soyez au courant de toutes les news, inscrivez-vous à notre Newsletter!