Conseil de Sécurité, ONU : la Côte d’Ivoire autorise l’UA, le Burkina, le Japon, le Rwanda et le Sénégal à participer aux débats

Assumant la Présidence tournante du conseil de sécurité pour ce mois de décembre 2018, la Côte d’Ivoire a conduit les débats de la 8413 eme réunion du conseil de sécurité mercredi 5 décembre 2018 avec une communication du président Alassane Ouattara.

Alassane Ouattara  a fait observer une minute de silence en mémoire du 41e président des États-Unis, Georges Bush décédé le 30 novembre 2018. Il a ouvert ensuite la réunion avec l’adoption de l’unique point à l’ordre du jour : « Consolidation et pérennisation de la paix : la reconstruction après conflit et la paix, la sécurité et la stabilité ». La thème avait été proposé dans la lettre du 28 novembre 2018 adressée au Secrétaire général par le Représentant permanent de la Côte d'Ivoire auprès de l'Organisation des Nations Unies (note succincte de présentation: S / 2018/1063), aux fins d’examiner les questions suivantes : les mesures de relance économique post-conflit suivies de réformes structurelles peuvent-elles avoir un impact sur le retour à la stabilité, à court terme et durable? Quels types de mesures et de réformes sont les plus efficaces? Comment peuvent-ils être financés et mis en œuvre? Comment renforcer la cohésion interne dans les pays sortant d'une crise où le tissu social a été déchiqueté par des décennies de conflit? La mise en œuvre de l'Agenda 2063 et du Programme de développement durable 2030 contribue-t-elle à la réalisation des objectifs de paix et de sécurité?  Et enfin, quelles leçons le Conseil de sécurité peut-il tirer du processus de consolidation de la paix et de maintien de la paix mis en œuvre en Côte d'Ivoire?

 

Lire aussi >> Conseil de Sécurité-Onu : Alassane Ouattara depuis New York : « c’est un moment de fierté pour notre pays »

 

Conformément à l’article 37 du règlement intérieur du conseil, le Président ivoirien a autorisé le Burkina Faso, le Japon, le Rwanda et le Sénégal (qui ne sont pas membres du conseil) à participer à la réunion. Pareil pour le président de la commission de l’union africaine, Moussa Faki Mahamat en vertu cette fois de l’article 39 du Règlement du conseil. Après une brève communication du Secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres et de Moussa Mahmat Faki, la parole est revenue au président Alassane Ouattara de faire son adresse au monde. Il a repris la parole en qualité de Président du conseil mais aussi de Président de séance pour distribuer la parole aux différents orateurs à commencer par le représentant permanent de la Guinée Équatoriale , pays membre non permanent du conseil et qui forme le A3 ( les trois représentants de l’Afrique), avec la Côte d’ivoire et l’Ethiopie au sein du conseil.

Philippe Kouhon, envoyé spécial à New-York

 

Dernière modification le 06/12/2018

A propos de l'auteur

Philippe Kouhon

E-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

Site d'actualité et d'informations en continu sur l'Afrique francophone‎ et le monde.

 

Vos informations également disponibles dans votre magazine en version Pdf sur le site, et en kiosque en France, Belgique et plusieurs pays d'Afrique francophone.

Derniers articles

Les plus populaires

Newsletter

Soyez au courant de toutes les news, inscrivez-vous à notre Newsletter!