Burkina Faso : Alpha Barry échange à New-York avec la jeunesse de l’opposition

Présent à New York dans le cadre de la 73eAssemblée générale des nations unies, le ministre Alpha Barry en a profité pour échanger avec la diaspora burkinabè résidant à New York, le vendredi 28 septembre 2018.

La jeunesse de plusieurs partis issus de l’opposition avec à sa tête, le CDP (parti de l’ancien président, Blaise Compaoré) a rencontré le vendredi 28 septembre 2018, le ministre Alpha Barry à son hôtel de New-York aux Etats-Unis. « Je suis ouvert et prêt à répondre à toutes vos préoccupation » a introduit le ministre. Après une brève présentation des différentes structures, CDP, UNIR/PS, UDB (société civile), MPP….tour à tour, les jeunes, dans un langage de vérité, se sont exprimés. De la question de l’insécurité dans le Nord et l’Est du Burkina Faso au vote des burkinabè de la diaspora, en passant par la liste électorale et le nombre des bureaux de vote à l’étranger , notamment en Côte d’Ivoire, ils ont exprimé leurs préoccupations.

 « Aucun centimètre carré du Burkina Faso n’a été cédé. Nos forces de défense et de sécurité résistent malgré la poussée du terrorisme et les maigres moyens dont le pays dispose. Mais cette situation est nouvelle et donne l’impression que l’actuel régime peine à y faire face. Cela se serait produit au cours de la gestion des régimes précédents, le Burkina Faso aurait eu la même difficulté à réagir. Il faut au contraire saluer et encourager nos braves soldats qui risquent leurs vies pour nous protéger. Sur la question du vote des burkinabè de l’Extérieur, le texte de loi est déjà adopté. Bientôt la CENI, viendra ici pour faire les enrôlements et produire de nouveaux passeports pour ceux d’entre vous qui ont les passeports perdus ou expirés. Enfin, pour ce qui est des bureaux de vote, en dehors de nos ambassades et consulats, le reste des lieux de votes dans un pays étranger relève du pouvoir souverain du pays hôte. Quand le moment viendra nous rentrerons en contact avec les autorités des différents pays où vivent nos compatriotes afin de leur permettre d’accomplir leur devoir citoyen. Le pays se relève et nous avons besoin de toutes les forces vives pour ensemble bâtir un Burkina nouveau », a répondu Alpha Barry.

C’est dans une ambiance bon-enfant que la jeunesse de l’opposition a pris congé de son hôte poursuivant la causerie jusque dans l’ascenseur et le hall de l’Hôtel.

Philippe KOUHON, envoyé spécial

A propos de l'auteur

Philippe Kouhon

E-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

Site d'actualité et d'informations en continu sur l'Afrique francophone‎ et le monde.

 

Vos informations également disponibles dans votre magazine en version Pdf sur le site, et en kiosque en France, Belgique et plusieurs pays d'Afrique francophone.

Derniers articles

Les plus populaires

Newsletter

Soyez au courant de toutes les news, inscrivez-vous à notre Newsletter!