fbpx

Abdourahmane Cissé, ministre du Pétrole, de l’Énergie et des Énergies renouvelables a visité l’ANARE-CI (l’Autorité nationale de régulation du secteur de l’électricité de Côte d’Ivoire) sis à l’immeuble EECI le vendredi 18 janvier 2019 à la faveur des présentations de vœux de nouvel an.

La fraude à l’électricité est devenue un phénomène endémique en Côte d’Ivoire. Elle touche tous les groupes socio-professionnels, du citoyen lambda aux industriels et personnalités publiques. Selon les statistiques officielles, ce phénomène a fait perdre plus de 40 milliards de FCFA à l’Etat ivoirien. Pour y faire face, le gouvernement a lancé une vaste campagne de répression qui a abouti à l’arrestation de centaines de personnes. Si le gouvernement s’en est réjoui, peut-il croire qu’elle soit la solution idoine pour juguler ce fléau? Pas sûr, et ce pour plusieurs raisons.

Un marché de l'électricité a un effet salutaire sur le comportement de tous les acteurs de la production et de la fourniture d'électricité. Les centrales électriques, les réseaux de transport, les réseaux de distribution, les grossistes et les détaillants ont un comportement plus favorable au consommateur lorsqu’ils sont en concurrence. Eskom, monopole d’État en Afrique du Sud est bien mal placée pour gérer un secteur aussi important pour le développement. Les exemples de l’UE, des États-Unis ou encore de la Nouvelle-Zélande prouvent que la concurrence est bénéfique.

En dépit des immenses potentialités énergétiques du Niger en charbon minéral, pétrole, soleil, uranium et de potentialités hydroélectriques sur le fleuve Niger, les Nigériens ont un faible accès à l'électricité. Ainsi, le taux de couverture en électricité est de 22,7% et le taux d’accès des ménages est de 9,53%. Et quand bien même les privilégies ont accès à l’électricité, ils doivent subir la cherté des tarifs et les délestages intempestifs.

Le président de la Banque africaine de développement, Akinwumi Adesina, a demandé, le 22 septembre à New York, des mesures audacieuses pour éclairer l’Afrique d’ici dix ans. « Dix ans représentent un délai. Nous devons sortir l’Afrique de l’obscurité, un point c’est tout », a déclaré Adesina lors d’une table ronde dont le thème était « Comment l’énergie peut déclencher la prospérité mondiale ».
Échangeant le jeudi 4 juillet 2016 à ses bureaux avec Maomi Kipré, la présidente de l’Ong Amis et natifs d’Afrique (Aminaa) et sa délégation venue de France, Augustin Thiam , le Gouverneur du district autonome de Yamoussoukro a fait une révélation sur un projet de production et de distribution de l’énergie électrique.
L’ex ministre de l’Intégration africaine Adama Bictogo multiplie ses rencontres avec les populations dans le District d’Abidjan, suite à l’augmentation des factures de l’électricité qui a occasionné un soulèvement des populations dans certaines villes du pays.
Samedi 30 juillet à Abobo , au cours d'un échange avec des populations, l'ex ministre Adama Bictogo a appelé à la vigilance, en demandant ne pas se laisser manipuler par des gens qui leur font croire que les Ivoiriens ne paieront plus de factures d’électricité.
Côte d'Ivoire - Au terme du conseil des ministres du mercredi 20 juillet 2016 , le ministre Bruno Koné, porte-parole du gouvernement ivoirien a expliqué l’origine des nouvelles factures distribuées par la Compagnie ivoirienne d'électricité ( CIE ) et qui suscitent des troubles dans certaines villes du pays.
La tension est montée d’un cran , le lundi 18 juillet 2016 dans la capitale politique et administrative ivoirienne. Des consommateurs d’électricité, près de deux cent, pour la plupart des jeunes gens, factures de courant en mains, bardés de pancartes hostiles et scandant des insultes, ont bruyamment exprimé leur mécontentement sur l’esplanade de l’agence de la Compagnie Ivoirienne d'Électricité (CIE) de Yamoussoukro , en fin de matinée.
Page 1 sur 3

 

 

Site d'actualité et d'informations en continu sur l'Afrique francophone‎ et le monde.

 

Vos informations également disponibles dans votre magazine en version Pdf sur le site, et en kiosque en France, Belgique et plusieurs pays d'Afrique francophone.

Derniers articles

Les plus populaires

Newsletter

Soyez au courant de toutes les news, inscrivez-vous à notre Newsletter!