Côte d’Ivoire -Amedé Kouakou, ministre : pourquoi 41,7 milliards et non 34,4 pour le pont FHB (réhabilitation)

Il est fait état depuis peu, d’une différence de 7,3 milliards de Fcfa entre le coût annoncé par les sociétés qui ont obtenu le marché des travaux de réhabilitation du pont Félix Houphouet-Boigny, et celui annoncé par le gouvernement ivoirien lors du lancement desdits travaux.

Amedé Kouakou Koffi, ministre des infrastructures économiques de Côte d’Ivoire, explique : « Le coût annoncé par l’entreprise représente la somme dont elle a besoin pour réhabiliter le pont. Celui du gouvernement, c’est le coût global, y compris les études et la supervision. Avant d’arriver aux travaux proprement dits, l’État a fait faire des études. Ensuite, ces travaux seront supervisés et évalués à chaque étape. C’est le coût de l’ensemble de toutes ces opérations y compris les travaux proprement dits que l’État annonce à 41,7 milliards Fcfa qui seront décaissés par le C2D. On n’a pas dit que le contrat passé avec l’entreprise Eiffage est de 41,7 milliards Fcfa . Que les Ivoiriens soient rassurés. J’ai moi-même supervisé tout le processus. Tout est absolument transparent. Quand on a lancé l’appel d’offre, la proposition la plus chère était à 75 milliards Fcfa . Nous avons donné le marché au moins disant ».

Chris Monsékéla

Dernière modification le 10/04/2018

A propos de l'auteur

Afrikipresse

E-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

Site d'actualité et d'informations en continu sur l'Afrique francophone‎ et le monde.

 

Vos informations également disponibles dans votre magazine en version Pdf sur le site, et en kiosque en France, Belgique et plusieurs pays d'Afrique francophone.

Derniers articles

Les plus populaires

Newsletter

Soyez au courant de toutes les news, inscrivez-vous à notre Newsletter!