Coopération : Les Etats-Unis signent trois (3) conventions avec la Côte d’Ivoire.

Trois entreprises américaines ont procédé à la signature d’Accord de partenariat avec leurs homologues ivoiriennes ce mardi 2 juillet 2018 à Abidjan - Sofitel Hôtel Ivoire, dans le cadre d’une mission de prospection d’une délégation du conseil consultatif présidentiel des Etats-Unis sur la façon de faire des affaires en Afrique, conduite par le sous secrétaire au commerce des Etats-Unis, Gil Bert Kaplan, en présence des ministres ivoiriens de l’économie et des finances, Adama Koné, du commerce, Souleymane Diarrassouba, du ministre de la communication, de l’économie numérique, Bruno Nabagné Koné, Mme Katherine Brucker, chargée d’Affaires à l’ambassade des Etats-Unis en Côte d’Ivoire et SEM Haidara Mamadou, ambassadeur de Côte d’Ivoire aux Etats-Unis.

« Notre présence ici a pour but de renforcer les relations économiques, commerciales et notre amitié avec la Côte d’Ivoire. C’est une visite historique, la plus large et grande délégation américaine depuis une décennie en Côte d’Ivoire. L’administration Trump a choisi la Côte d’Ivoire comme l’un des pays francophones à fort taux de croissance. Mais aussi parce que la Côte d’Ivoire est la porte d’entrée et de facilitation dans la sous région ouest africaine. Il faut aussi noter que la combinaison des agences gouvernementale et le secteur public-privé américains entendent mobiliser près de 5,4 milliards de dollars pour accroitre leur vision sur les quatre pays africains que sont, la Côte d’Ivoire, le Kenya, l’Ethiopie et le Ghana. 1,1 milliard de dollars de fonds américains sont déjà investis en Côte d’Ivoire. Et nous poursuivons notre discussion avec les autorités ivoiriennes pour accroitre cette compétitivité de l’économie ivoirienne, d’où la signature ce matin de plusieurs conventions » a dit, M. Gil Bert Kaplan, sous secrétaire au commerce des Etats-Unis avant d’inviter les différents chefs d’entreprises américains à dire un mot sur leur projets en direction de la Côte d’Ivoire et passer aux signatures de Conventions. D’abord entre le gouvernement ivoirien et la société VISA INc, entre Bechtel et USADF et entre Soden et Ustda.

Le gouvernement ivoirien et Visa signent un Accord pour une plus grande Digitalisation des paiements en Côte d’Ivoire.

 

« Nous avons ouvert nos bureaux en Côte d’Ivoire en novembre 2017. C’est le 5e en Afrique subsaharienne et 7e en Afrique. La signature de ce protocole d’entente représente une étape importante dans notre coopération continue avec le gouvernement ivoirien. L’utilisation de paiement électroniques apportera une plus grande sécurité financière et une meilleure commodité dans les transactions financières des familles ivoiriennes, tout en réduisant les coûts et apportant une transparence accrue au système financier » a dit, Andrew Torres, président régional de Visa pour l’Europe Centrale, le Moyen Orient et l’Afrique (Cema).

Prenant la parole, le ministre Adama Koné a dit : « Nous considérons ce protocole d’entente comme étant une contribution importante dans les plans de développement et de modernisation de la Côte d'Ivoire d'ici 2020. Il reflète la détermination du gouvernement à relever les défis et à améliorer les conditions de vie des ivoiriens en collaborant avec des entreprises telles que Visa. C'est la preuve que nous visons des normes internationales lorsqu’il s’agit des services offerts à nos concitoyens ».

Pour les deux hommes, cet accord permettra de déployer une solution Visa pour plus de 1,1 million de producteurs de cacao, de café et de noix de cajou ; Permettra à environ 35 000 véhicules de transports en commun d’accepter les paiements mobiles ; De digitaliser les paiements des bourses d’étude, des salaires des ministres ainsi que leurs frais de déplacement et enfin trouver une solution digitale pour le règlement des factures de services publics et gouvernementaux, en association avec les 200 bureaux de postes en Côte d’Ivoire, pour les personnes âgées dans le cadre du programme ‘’Maison du citoyen’’ de la poste.

L’agence Américaine pour le commerce et le développement (USTDA) arrive en Côte d’Ivoire avec 3 grands projets.



L’agence américaine pour le commerce et le développement (USTDA) dirigée par Tom Hardy, veut renouer ses relations avec la Côte d’Ivoire qu’elle a quittée il y a 16 ans pour des raisons non expliquées. Dans sa valise, 3 projets : La subvention de près de 1 million de dollars à la Société des Energies Nouvelles (SODEN) qui permettra la mise en œuvre d’une centrale biomasse-énergie de 60 à 70 mégawatts à partir des déchets du cacao, du riz et autres à Divo ; La subvention d’un million de dollars pour le projet Smart Grid CI-Energies permettra au ministère du Pétrole et de l’Energie par l’intermédiaire de la société des Energies de Côte d’Ivoire de réduire les pertes de production en introduisant des technologies modernes dans le système de distribution d’électricité, ce qui devrait réduire par ricochet le coût de l’électricité en Côte d’Ivoire ; Le troisième projet concerne la subvention de l’étude de faisabilité du projet de Kokumbo Ernergy SA, d’une valeur de 1 million de dollars. Celui-ci soutiendra le développement d’un projet hydroélectrique de 27,7 MW dans le département de Gagnoa et consistera à la construction de 6 barrages situés sur un tronçon de 113 km sur le fleuve Bandama.

« La Côte d’Ivoire produit 2 millions de Tonnes de fèves de cacao par an et 26 millions de déchets laissés en brousse. Nous avons choisi Soubré par son positionnement géographique. 3e ville productrice de cacao avec 11% de la production nationale, Soubré a une position moyenne par rapport aux autres zones cacaoyères, telles, San Pedro, Gagnoa et Daloa. Nous avons aussi dans la zone 97 moulins et 51621 tonnes de bales de riz qui sont brûlés chaque année à l’air libre. Avec cette usine ce sont 87% de fèves de cacao et 10 % de bales de riz qui seront transformés. Ce qui créera environ 934 emplois, avec 3,4 milliards de fcfa de matière achetées et 495 MW de production d’électricité renouvelable » a fait savoir, M. Ogou Yapi, DG de Soden.

L’USADF et Bechtel signe un protocole d’accord depuis Abidjan.



Elles sont toutes deux des entreprises de droit américain. La fondation USADF, agence de promotion du financement et de développement au sein des communautés africaines aux Etats-Unis dirigée par M. CD Glin et la société Bechtel, dirigée par Andrew Patterson, leader mondial d’ingénierie, de construction et de gestion de projets. Parce que la seconde entend investir en Côte d’Ivoire dans le domaine de la santé et  accroissement des capacités d’accès à l’eau potable, la première s’est portée garant pour son financement. Notons que Bechtel est présente sur  le continent africain depuis 17 ans avec plus de 400 projets réalisés dans le domaine du BTP et des services de bases.

Enfin, la coopération entre la Côte d’Ivoire et les Etats-Unis, c’est 55% d’échange commercial entre 2012 et 2017, soit 1,8 milliards de dollars investis en Côte d’Ivoire. 2e client de la Côte d’Ivoire après la France, les Etats-Unis compte atteindre la barre de 3 milliards de flux d’échanges commerciaux avec la Côte d’Ivoire d’ici 2025 selon le sous secrétaire au commerce des Etats-Unis, Gil Bert Kaplan.

Philippe Kouhon avec Yaya Kanté

Dernière modification le 03/07/2018

A propos de l'auteur

Afrikipresse

E-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

Site d'actualité et d'informations en continu sur l'Afrique francophone‎ et le monde.

 

Vos informations également disponibles dans votre magazine en version Pdf sur le site, et en kiosque en France, Belgique et plusieurs pays d'Afrique francophone.

Derniers articles

Les plus populaires

Newsletter

Soyez au courant de toutes les news, inscrivez-vous à notre Newsletter!