Prix spéciaux-Fespaco 2019: venus pour sauver une femme avec «Résolution» (Boris Oué et Marcel Sagné)

Ils sont venus au Fespaco avec 500.000 Fcfa comme soutien du ministère ivoirien de la culture. Ils repartent au pays avec au moins 25 millions de Fcfa. Dans l’attente du grand prix (l’Étalon d’Or de Yennenga), les réalisateurs du film « Résolution »Boris OUÉ et Marcel SAGNÉ ont raflé   deux prix spéciaux du Fespaco sur neuf prix décernés. Ce sont les prix Félix Houphouêt-Boigny (10 millions) et Cedeao et Intégration africaine (15 millions), le vendredi 1er mars 2019 au CENASA (théâtre Koamba Lankouandé) à Ouagadougou.  Le long métrage ivoirien ‘’Résolution’’ fortement applaudi par les professionnels et le public, raconte la violence faite aux femmes.Afrikipresse a échangé avec le coréalisateur, Boris Oué. Entretien.

Afrikipresse : Comment êtes vous arrivés au Fespaco? Est-ce vitre 1er Fespaco ou bien êtes-vous des habitués?


Boris Oué : Nous sommes arrivés au Fespaco de la façon la plus simple possible. On a soumis notre Film comme toutes les autres productions africaines.  Et c'est avec une grande joie qu'on a appris qu'on était sélectionné.  Ce fut une grande joie et une grande satisfaction.  En tant que sélection officielle,  c'est notre premier Fespaco à tous, d'où notre joie collective.
 

On a appris que vous n’aviez pas eu de soutien de votre pays . Que s’est-il exactement passé?

Nous croyons que l’État fait ce qu'il peut pour soutenir le cinéma déjà par des organismes comme le Fonsic. L’État ne peut pas non plus tout faire et le sujet du film était urgent et brûlant à traiter. Une grande partie du film a été réalisée sur fond propre, mais aujourd'hui on est plus que satisfait de voir la reconnaissance de notre travail par nos autorités. Et je puis vous dire que nous avons désormais le soutien indéfectible du ministère.

Un mot sur les 2 prix remportés et qu’attendez vous du grand prix ‘’l’Étalon d’or de Yennenga’’?

À l'annonce du prix nous étions plus que satisfaits surtout qu'il porte le nom de notre père fondateur, le Président Felix Houphouët-Boigny. Cela nous a vraiment touchés. C'était encore plus émouvant lorsqu’on nous annonce un deuxième prix, celui de la CEDEAO et de l'intégration.

Cette reconnaissance du travail de jeunes cinéastes par toutes ces grandes institutions, nous encourage à faire mieux.

Pour ce qui est du Yennenga, pour nous,  participer au Fespaco est notre plus grande joie. Nous venions au Fespaco pour faire voir notre film, pour toucher et sensibiliser le public, pour sauver une femme. Au delà de la compétition, c'était ça notre objectif. Un prix en plus permettrait en effet au film de plus se faire voir,  et donnerait une fierté supplémentaire pour le cinéma ivoirien qui revient en force.

Un mot sur « Résolution »

C'est l'histoire de Yenan une femme puissante qui dirige une usine de cacao.  Mariée à un procureur, sa famille semble parfaite mais au fond se cache plusieurs blessures profondes qui détruisent la famille à petit feu. À travers ce film nous dénonçons toutes les violences faites aux femmes en Afrique, comme dans le reste du monde. Nous sommes deux réalisateurs. Marcel Sagne et moi-même. Le film nous a été inspiré par Evelyne IlyJuhen, notre productrice qui est d’ailleurs l’actrice principale.

Par Philippe Kouhon, envoyé spécial au Fespaco

 

Dernière modification le 02/03/2019

A propos de l'auteur

Philippe Kouhon

E-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

Site d'actualité et d'informations en continu sur l'Afrique francophone‎ et le monde.

 

Vos informations également disponibles dans votre magazine en version Pdf sur le site, et en kiosque en France, Belgique et plusieurs pays d'Afrique francophone.

Derniers articles

Les plus populaires

Newsletter

Soyez au courant de toutes les news, inscrivez-vous à notre Newsletter!