Miss Linda Delon : ceux qui se montrent grossiers sur les réseaux sociaux ont l’envie de me voir détruite

Miss Côte d’Ivoire 2000, Linda Delon s’est depuis reconvertie dans la musique. Dans le cadre de la promotion de HOSANNA, sa nouvelle œuvre discographique, elle réagit en exclusivité sur Afrikipresse aux critiques, et ragots.  

Après le concours de beauté Miss-CI que vous avez remporté en 2000 au niveau national , après avoir avoir été Miss Yamoussoukro, vous avez transité dans la musique voilà une dizaine d'année. Pour cette décennie, quel bilan faites-vous de votre carrière musicale?

Ce que je retiens, c'est que j'ai la possibilité de continuer ce que j’aime, et de chanter à la gloire de Dieu. Il y’a beaucoup de personnes qui, malheureusement, ne peuvent hélas pas réaliser leur rêve qui est de chanter, pour des raisons que j’ignore. Et moi, Dieu me fait cette grâce malgré les vicissitudes de la vie, donc je peux dire que le bilan est positif.

Aujourd'hui, vous avez sorti HOSANNA qui est d'ailleurs en promotion à travers le clip de la chanson. Quel est selon vous, l'avis du public au sujet de cette œuvre, même s’il est encore prématuré de faire le point?

Hosanna est une chanson qui rend gloire à Dieu, à tous ceux qui aiment le Seigneur. D’ailleurs, les choses du ciel se retrouvent dans cette chanson, et je m’en félicite.

Vous êtes très ancrée dans la question de Dieu. Est-ce par expérience de la vie? La déception par exemple ?

C’est par expérience de la vie ? Dieu a beaucoup fait pour moi, et il continue d’en faire davantage. D’ailleurs au moment opportun, je rendrai un grand témoignage, publiquement.

Pouvons-nous en avoir un aperçu svp, en exclusivité ?

Le moment viendra, soyez patient.

On va revenir à la musique si vous le voulez. Malgré votre titre de Miss Côte d’Ivoire, qui vous a procuré une grande notoriété, selon une bonne partie de l'opinion publique, vous n'avez toujours pas atteint votre vitesse de croisière. Que leurs répondez-vous ?

Vous faites allusion à mes détracteurs ?

Enfin, pensez-vous avoir atteint votre vitesse de croisière ou bien y’a t-il encore du travail à faire ?

Un artiste a toujours besoin de faire ses œuvres comme bon lui semble, sans pour autant compter sur l’avis de qui que se soit. Il y aura des gens qui apprécieront et d’autres non ! Ceux qui se disent nombreux à faire du sabotage sur ma carrière doivent savoir que Dieu est plus nombreux qu’eux. C’est lui qui tient mon destin. Je ne regarde que Lui. Le Christ même a été rejeté, aujourd'hui, il est le Sauveur du monde. Si je dois passer par ces railleries pour entrer dans ma gloire, j’accepte de porter ma croix. Mes œuvres sont belles,  et j’en suis fière je vais m arrêter là. Comme le disent les anglophones, wait and see. (…)

La pierre rejetée devient la pierre angulaire. Des gens qui ne cessent de dire il faut qu’elle travaille plus, un artiste n’a pas besoin de toutes ces balivernes. Il propose, celui qui aime le suit, celui qui ne l’aime pas passe son chemin. Aucun artiste ne pourchassera qui que se soit pour aimer ses œuvres, parce que les goûts et les couleurs ne se discutent pas. Mais lorsque vous voyez un acharnement de la sorte sur un individu, c’est que cette personne dérange, et ça je l’ai compris. Je reste zen dans la tête puisque c’est le Roi de gloire qui fait toute chose. Je voulais dire que c’est ma personne qui dérange. Je regarde le Roi de gloire, c’est Lui qui fait toutes choses.
 
Pourquoi selon vous, votre personne dérangerait-elle ?

Vous savez depuis toute petite, cela a toujours été ainsi. Ma mère vous dira la même chose. C’est la lumière de Dieu.

Ok, malgré toutes ces embuches, vous avez été élue Miss CI 2000, la première Miss CI du nouveau millénaire ?

Effectivement,  c’était aussi le plan de Dieu

Mais dites moi aujourd'hui, 18 ans après votre sacre, que pensez-vous du COMICI (Comité Miss Côte d’Ivoire) et quels souvenirs gardez-vous de cette période de votre vie?

J'ai vécu une belle expérience, et je salue le Comici qui met en valeur la beauté de la femme ivoirienne.

Vous avez tout à l'heure dit que bientôt vous ferez un témoignage public pour ce que Dieu a fait pour vous. Est-ce que ça sera également lié à votre couple, M. Sangaré et vous dont la rupture à été maintes fois annoncée dans la presse?

Je vois que l’on veut ma chute. Tous ceux qui se montrent grossiers envers moi sur les réseaux sociaux ont tout simplement l’envie de me voir être détruite. C’est ce qui explique cet acharnement sur ma carrière, ils font du sabotage. Il m’arrive des fois des fois d’écouter une musique soit sur YouTube, ou bien à la radio,  et celle-ci peut ne pas me plaire mais à aucun moment, je n’irai ni insulter l’artiste qui en est l’auteur, ni le rabaisser parce que j'ai du respect pour autrui grâce à la bonne éducation reçue. Je respecte l’œuvre de l’esprit de tout artiste et chaque artiste a son public ; même si c’est une seule personne qui l’apprécie, c’est tout de même un public.
 
Claude Dassé  
 

Dernière modification le 02/02/2018

A propos de l'auteur

Dasse Claude

E-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

Site d'actualité et d'informations en continu sur l'Afrique francophone‎ et le monde.

 

Vos informations également disponibles dans votre magazine en version Pdf sur le site, et en kiosque en France, Belgique et plusieurs pays d'Afrique francophone.

Derniers articles

Les plus populaires

Newsletter

Soyez au courant de toutes les news, inscrivez-vous à notre Newsletter!