Fespaco-Félix Siboniyo ( Rwanda) : « il est temps que les africains vivent de leurs arts ».

Pays invité d’honneur de la 26eme édition du Fespaco, le Rwanda est présent à Ouaga avec une forte délégation. Nous avons rencontré, Félix Siboniyo, directeur de l’agence rwandaise pour le développement (RDB).

Dans la file d’entrée à l’espace dédié au Fespaco, place de la nation de Ouagadougou, nous entendons un groupe de rwandais s’exprimer en français. Nous échangeons avec l’un d’entre eux qui nous invite à leur stand. Là, nous rencontrons M. Félix Siboniyo. C’est le patron de la délégation de l’agence rwandaise pour le développement.

« La RDB est une agence de développement et de promotion. Nous offrons un cadre idéal à tous ceux qui souhaitent venir produire leurs films au Rwanda. Car le Rwanda ce sont des montages, le pays des mille collines, l’eau, la forêt, les infrastructures anciennes et modernes. La ville de Kigali est aussi splendide que Paris et New york. C’est aussi un climat varié. Le visiteur peut en seulement une journée traverser le pays de long en large, ce qui lui permet d’accéder à tous les sites touristiques du pays », révèle Félix Siboniyo qui présente son pays à travers une gigantesque carte affichée  sur le stand. À Ouaga, le Rwanda n’est pas venu pour faire de la simple figuration. C’est le ballet national de Kigali (45 artistes, musiciens et danseurs) qui a ouvert la cérémonie officielle d’ouverture de la 26eme édition du Fespaco le samedi 23 février 2019 . C’est encore un film du réalisateur rwandais, Jöel Karekezi (The Mercy Of The Jungle) qui a ouvert la série des projections le dimanche 24 février 2019 au Ciné Burkina. Un second film rwandais, ‘’Inanga, les gardiens d’une tradition’’ est également à l’affiche du Fespaco.

« Notre souhait est que les africains vivent de leurs arts. Pour cela, il faut se mettre ensemble. Et le Rwanda peut être un vecteur d’unité de l’Afrique. Nous sommes le seul pays avec 4 langues inscrites dans la constitution. Le français, l’anglais, le Swahili et le Kinyarwanda. Le permis de conduire rwandais est en français. Moi qui vous parle, je parle le français depuis ma naissance. Pour moi, l’ouverture aux autres peuples et aux autres langues est une grande richesse. Et notre président est une chance pour cette intégration africaine. D’ailleurs vous constaterez que tous ses amis proches sont de l’Afrique de l’Ouest. IBK du Mali, Alassane Ouattara de la Côte d’Ivoire…C’est aussi à juste titre que notre compatriote Mushikiwabo Louise, est devenue la secrétaire de l’OIF. C’est important pour nous rwandais et j’espère que les autres pays sauront tirer profit du Rwanda à travers les brassages culturels comme en ce moment au Fespaco », a ajouté Félix Siboniyo.

Absent lors de la cérémonie d’ouverture, le président rwandais, Paul Kagamé est annoncé à Ouagadougou le vendredi 1er mars. Il prendra part aux côtés de son homologue burkinabè, Roch Marc Christian Kaboré à la cérémonie de clôture du Fespaco le samedi 2 mars au Palais des Sport sis à Ouaga 2000.

Philippe Kouhon, envoyé spécial au Fespaco

 

Dernière modification le 25/02/2019

A propos de l'auteur

Philippe Kouhon

E-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

Site d'actualité et d'informations en continu sur l'Afrique francophone‎ et le monde.

 

Vos informations également disponibles dans votre magazine en version Pdf sur le site, et en kiosque en France, Belgique et plusieurs pays d'Afrique francophone.

Derniers articles

Les plus populaires

Newsletter

Soyez au courant de toutes les news, inscrivez-vous à notre Newsletter!