Femua 11: la lutte contre l'immigration clandestine pas uniquement l'affaire du gouvernement (A'salfo)

La cérémonie d'ouverture de la 11e édition du Festival des Musiques Urbaines d'Anoumabo (FEMUA) a eu lieu mardi 17 avril 2018.

Amadou Gon Coulibaly, parrain de cette édition a félicité le groupe Magic System pour l'initiative d'un festival d'une telle envergure. « Avec ce thème sur la jeunesse africaine et l'immigration clandestine, ce rendez-vous permettra aux jeunes de se parler entre eux, et de proposer des reponses claires à leurs préoccupations». Répondant à la plaidoirie de Maurice Bandama, ministre de la Culture et de la Francophonie, d'inscrire le FEMUA dans le budget du gouvernement, le Premier ministre ivoirien a dit: «Je prends acte de votre souhait, il sera etudié avec le plus grand intérêt».

Après des remerciements adressés au couple présidentiel et au parrain de l'édition pour toutes les actions en faveur du festival, A'salfo commissaire général du FEMUA a promis présenter au gouvernement les conclusions des travaux de ''carrefour jeunesse'', lucarne dédiée aux débats jeunes. «La lutte contre l'immigration clandestine n'est pas uniquement l'affaire du gouvernement», a-t-il indiqué.

Le FEMUA 11 se déroule du 17 au 21 avril 2018 à l'INJS de Marcory pour se terminer le 22 avril à Korhogo, dans la région du Poro.

Roxane Ouattara

Dernière modification le 18/04/2018

A propos de l'auteur

Ouattara Roxane

E-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

Site d'actualité et d'informations en continu sur l'Afrique francophone‎ et le monde.

 

Vos informations également disponibles dans votre magazine en version Pdf sur le site, et en kiosque en France, Belgique et plusieurs pays d'Afrique francophone.

Derniers articles

Les plus populaires

Newsletter

Soyez au courant de toutes les news, inscrivez-vous à notre Newsletter!