Dezzy n’est pas mort à Bingerville, selon son fils aîné, Ephrem Guinon : (reportage et témoignage)

Baptisé depuis quelques temps Pasteur Guinon, parce qu’il avait décidé de se mettre au service du Seigneur , l’artiste ivoirien Dezy Champion, une des belles voix du Zouglou, musique urbaine populaire en Côte d’Ivoire, est décédé dans la nuit du vendredi 30 mars au samedi 31 mars 2018.

Le décès a été constaté à l’hôpital de Bingerville, où il avait été conduit après un accident cardio-vasculaire, ou AVC alors qu’il était au volant de son véhicule, selon le témoignage de son fils aîné. À notre arrivée samedi 31 mars 2018, à la Sicogi-Yopougon (non loin du marché), le quartier qui l’a vu naître, la consternation est totale. Le parking Ruth Tondey ( du nom d’une autre artiste-chanteuse décédée en 2006), est bondé de monde. Des jeunes du quartier, surpris par la triste nouvelle, s’interrogent encore sur les circonstances réelles du drame, tandis que les plus incrédules ont du mal à se faire à la triste réalité.

Tout d’un coup, une femme en larmes arrive. Elle a du mal à se frayer un chemin dans la foule. Elle pleure vraiment à très chaude larmes. «C’est la mère de son premier fils », confie un jeune du quartier. Dans la foulée, nous retrouvons Ephrem Guinon, 18 ans, le premier fils de l’artiste ; celui que le défunt avait confié au Seigneur et à ses fans, dans une de ses chansons. Malgré la douleur qui l’étreint, Ephrem en classe de terminale A, explique avec dignité les circonstances du décès de son père : « Hier (30 mars 2018/NDLR), j’étais couché à la maison, et on m’a appelé vers les 2 heures du matin pour me dire que mon papa est décédé. Il était au volant de sa voiture. De Grand-Bassam, il se rendait à Bingerville, et il a fait une sortie de route suite à un Accident cardio-vasculaire. Après donc l'AVC, des gens se sont précipités vers lui pour tenter de le sauver alors qu’il était déjà mort. Et le décès a été confirmé à l’hôpital de Bingerville ». Dans la cour familiale (celle du père de Dezy) où nous pénétrons, la consternation est totale. Tout le monde est en pleurs.

Dezzy Champion, ou Guinon Désiré Claver, à l’état civil, avait mis en veilleuse sa carrière artistique le 1er avril 2017, à travers un « concert d’Adieu » au palais de la Culture baptisé le ‘’Jubilé’’, pour se consacrer entièrement au Christ. Pour joindre l’acte à la parole, il avait ouvert officiellement sa propre Église , ‘’Armée Royale’’ située à Ananeraie, un quartier de la commune de Yopougon , le 4 novembre 2017. Il devait faire un grand spectacle demain dimanche 1er avril 2018, à l’occasion de la fête Pâques, et pour marquer l’an un de son sacerdoce.

Père de quatre enfants (3 garçons et une fille), Dezy Champion aurait eu 41 ans le 4 mai 2018.

Claude Dassé

Dernière modification le 01/04/2018

A propos de l'auteur

Dasse Claude

E-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

Site d'actualité et d'informations en continu sur l'Afrique francophone‎ et le monde.

 

Vos informations également disponibles dans votre magazine en version Pdf sur le site, et en kiosque en France, Belgique et plusieurs pays d'Afrique francophone.

Derniers articles

Les plus populaires

Newsletter

Soyez au courant de toutes les news, inscrivez-vous à notre Newsletter!