Dezy Champion empoisonné ? Gledjiké Zoué, porte-parole de la famille, annonce une autopsie

Inspecteur des Impôts de son état, Gledjiké Zoué Vincent, est le frère cadet du défunt père de Dezy Champion. En sa qualité de porte-parole de la famille, il a accepté pour afrikipresse, de se prononcer sur des sujets liés au décès de l’artiste, son neveu.

Comment avez-vous appris la mauvaise nouvelle ?

Nous avons appris cette nouvelle, ou du moins, cette douleur qui nous frappe de façon douloureuse et véritablement brutale. Dezy Champion, aujourd’hui, n’est plus pour la famille, il est devenu un homme international. Nous sommes donc tous frappés par cette douleur vraiment terrible. (…). Autour de 2 heures du matin (du samedi 31 mars 2018 : Ndlr). Ma fille que vous avez vue tout à l’heure, Dodo (Dorothé dit ‘’DODO’’, la grande sœur de Dezy Champion, celle que l’artiste a d’ailleurs chanté dans son dernier album : Ndlr) étant en larmes m’a appelé en disant : « Nous sommes à l’hôpital de Bingerville, mais le corps médical me demande de ne pas voir mon petit frère, donc papa vient ». J’ai donc pris ma voiture et je suis arrivé autour de 3 heures du matin, il avait déjà rendu l’âme. Arrivé sur les lieux, je me suis présenté comme l’oncle de Dezy Champion, j’ai vu le corps, et je n’en revenais pas.  Dehors, la mère et la grande sœur de Dezy Champion, que vous avez vues tout a l’heure, étaient en pleurs. Elles étaient inconsolables…Et le procureur a dépêché rapidement des équipes pour faire les formalités. Je voudrais vraiment lui dire merci, je ne le connais pas, je ne sais pas qui c’est, mais j’ai vu que véritablement, Dezy avait des amis. Vraiment des amis.

Pouvez-vous nous décrire les circonstances de sa mort ?

Oui, mais pour le moment, je ne pourrais pas vous dire exactement de quoi il est mort, parce que je ne suis pas du corps médical. Mais ce qu’on m’aurait dit, est qu’il est allé voir ses amis. C’est lui-même qui a dit qu’il allait voir ses amis à Bingerville, où ils avaient un rendez-vous.  Maintenant, d’autres amis qui sont à la Riviera, ( le groupe se retrouve comme cela régulièrement, et ils s’amusent entre eux ), sont arrivés. En route, il s’est embourbé dans le sable ; c’est ainsi que des jeunes l’ayant  reconnu sont venus lui donner un coup de main. Entre temps, il a appelé l’un de ses amis qui a fait venir son frère sur les lieux pour pousser sa voiture.  Quelques instants plus tard, il est descendu de sa voiture en disant qu’il a un malaise. Il s’est accroupi disant qu’il avait chaud et qu’il sentait une chaleur, avant de demander s’il était possible pour lui d’avoir un ventilateur. Il a pu avoir une âme généreuse qui n’a pas hésité à satisfaire son désir. Par la suite, ne pouvant plus continuer la route, ses amis lui auraient conseillé de se rendre à l’hôpital. Arrivé là-bas, ce qui ne devrait pas arriver est arrivé.

Est-ce à dire que Dezy Champion n’a pas eu à rencontrer ses amis pour lesquels il a effectué le déplacement pour  Bingerville ?

Non, il n’a pas pu les rencontrer ! Eux même sont venus nous trouver à l’hôpital lorsqu‘ils ont appris la nouvelle, et nous sommes restés sur place jusqu’à 5 heures du matin. Puis, le procureur a appelé pour qu’on dépose le corps à Ivosep parce que la population envahirait l’hôpital si elle apprenait la nouvelle. Et donc à 5h 20mn, nous avons déposé le corps à Ivosep de Treichville. Sinon, il n’est pas arrivé chez ses amis.

Certains des membres de votre famille avancent l’hypothèse d’un empoisonnement, qu’en pensez-vous ?  

Non, je ne saurai le dire, parce que je n’ai pas d’information dans ce sens. Mais vous savez que lorsqu’un grand homme meurt, il y’a toujours des supputations; je ne pense pas à un empoisonnement. Vraiment, c’est une hypothèse que j’écarte. Les gens peuvent dire cela parce que ça leur fait mal, mais ce n’est pas un empoisonnement

C’est pour quand l’hotopsie ?

En principe, c’est pour mardi 3 mars 2018. Nous avons un rendez vous avec le médecin légiste et toutes les démarches ont été faites par la police, les documents sont là-bas. Nous irons à Ivosep pour les démarches  Cependant, ce que je voudrais dire, c’est que nous sommes tous des malades ambulants. Peut-être que nous ne ressentons pas le mal mais ce sont des choses qui peuvent arriver.  Aujourd’hui, je demanderai aux uns et aux autres de garder le calme. Je sais que tout le mode est touché et certaines personnes veulent avoir des informations, des scoop et autres. Dezy a plein d’amis et personnes, je dis bien personne, ne pourra chercher à lui faire du mal. Il a fait le Zouglou qui l’a fait connaître, et Dieu l’a appelé. Il a construit une église à 300 millions Fcfa. Je pense personnellement qu’il a rempli la mission que Dieu lui as donnée sur terre; c’est pourquoi Dieu l’a rappelé, prenons ça comme ça.

Pouvons-nous avoir une idée du programme des obsèques ?

Oui, puisque nous sommes les parents, nous allons nous réunir tout à l’heure pour proposer une date  aux autorités et aux artistes de Côte d’Ivoire. Jusqu’à demain (mardi 3 avril 2018 : Ndlr), je vais vous appeler pour vous donner la date indicative que nous avons arrêtée, en attendant de voir. Et pour les obsèques, beaucoup de personnes sont impliquées : son église, les artistes, des autorités ivoiriennes, et vraiment tous ses amis. Des gens appellent même des États Unis, d’Allemagne, de France etc. Ce ne serait plus une affaire de famille, mais une affaire nationale et internationale.

Claude Dassé

Sur le même sujet

A lire aussi >> Dezzy n’est pas mort à Bingerville, selon son fils aîné, Ephrem Guinon : (reportage et témoignage)

A lire aussi >> Show biz ivoirien à Paris : réunion urgente après le décès de Dezzy (Eric Saki)

Dernière modification le 03/04/2018

A propos de l'auteur

Dasse Claude

E-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

Site d'actualité et d'informations en continu sur l'Afrique francophone‎ et le monde.

 

Vos informations également disponibles dans votre magazine en version Pdf sur le site, et en kiosque en France, Belgique et plusieurs pays d'Afrique francophone.

Derniers articles

Les plus populaires

Newsletter

Soyez au courant de toutes les news, inscrivez-vous à notre Newsletter!