fbpx

Cedeao, lutte traditionnelle : le Niger remporte la super coupe Amadou Koné (Côte d’Ivoire)

Les 15 pays de la CEDEAO sont en compétition depuis le 17 mars 2019 dans le cadre de la première édition  de la lutte traditionnelle dotée de la super coupe Amadou Koné (ministre ivoirien des transports). La phase finale a eu lieu le dimanche 21 avril 2019 au stade Yaoundé du quartier Sokoura à Bouaké en présence du ministre Amadou Koné, et de plusieurs consuls honoraires.

Organisée par l’association des Haltérophiles de Bouaké (AHB), cette première édition de la lutte traditionnelle a pour objectif selon, Diarra Aziz, président du comité d’organisation et président de la communauté de la Cedeao de Bouaké, de célébrer et consolider la cohésion sociale entre les Ivoiriens et la communauté de la Cedeao de Bouaké.

Ils étaient 96 lutteurs repartis en équipes représentant les 15 nations de la Communauté Économique des États de l’Afrique de l’ouest (Cedeao). Après les phases éliminatoires, qui ont lieu chaque week-end au stade du carnaval et Dar Es Salaam,  les six pays arrivés en tête ont gratifié le public de Bouaké d’un magnifique spectacle le dimanche 21 avril au terrain Yaoundé du quartier Sokoura de Bouaké.

Ce sont, la Côte d’Ivoire, le Mali, le Niger, le Togo, le Burkina Faso et le Sénégal. À l’issue de la compétition, le Mali a remporté deux trophées de la 4e et 3e place et le Niger  ceux de la 2eme et 1ere place. La super coupe Amadou Koné est revenue au Nigérien, Abdoulaye Salam.


« Je suis agréablement surpris qu’on ait à Bouaké un grand public de lutte.  Je voudrais  féliciter les initiateurs de ce rassemblement très important.  Le maire et moi, nous allons rester à vos côtés pour les prochaines éditions.  

Aussi, je voudrais saluer la symbiose qui règne entre les enfants de Bouaké. Il est vrai que des personnes ont fait le déplacement des pays voisins, mais le socle de cette compétition reste les communautés de la CEDEAO résidant à Bouaké. Et je suis fier de la bonne entente entre toutes les communautés résidentes à Bouaké. L’intégration et la cohésion sont chères au président Alassane Ouattara. La Côte d’Ivoire est un pays d’hospitalité. Vous êtes chez vous. Je souhaite que rien ne vous divise ici à Bouaké. Je souhaite que Bouaké reste ainsi dans la joie, la paix et que cela contamine l’ensemble des Ivoiriens », a dit le ministre Amadou Koné , parrain de l’évènement.

 

Philippe Kouhon

A propos de l'auteur

Philippe Kouhon

E-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

Site d'actualité et d'informations en continu sur l'Afrique francophone‎ et le monde.

 

Vos informations également disponibles dans votre magazine en version Pdf sur le site, et en kiosque en France, Belgique et plusieurs pays d'Afrique francophone.

Derniers articles

Les plus populaires

Newsletter

Soyez au courant de toutes les news, inscrivez-vous à notre Newsletter!