Akinhindy Festival 2019-Clôture : ce que les masques Wê ont fait

Outre les danses traditionnelles, la deuxième édition du Festival culturel Wê « Akinhindy » a été marquée par une démonstration à Kati  à Guiglo, des atouts de plusieurs Glaés venus des deux régions du Cavally et Guemon. C’était le dimanche 31 mars 2019  en présence du ministre Maurice Bandama.

Après l’ouverture du Festival Akinhindy le vendredi 29  à la place publique de Guiglo et l’inauguration de deux enclos sacrés des Glaés à Bangolo le samedi 30, le festival s’est déporté le dimanche 31 mars dans le petit village de Kati, à 4 km de la ville de Guiglo ( Cavally). Pour cette deuxième édition, les organisateurs ont choisi Kati pour sa spécificité en matière de sauvegarde de la culture Wê dans la région mais aussi pour sa proximité avec le peuple Krans  (une partie  du peuple Wê vivant au Libéria).

 

Lire aussi >> Festival Bouaké Ouflê 2019 : la renaissance de Bouaké passe par la culture et l’art (Amadou Koné)

 

« Comme je l’ai dit à Bangolo, le chef de l’état Alassane Ouattara est soucieux de la protection des Us et coutumes ivoiriens, notamment du peuple Wê. Et nous nous ferons fort pour garantir une meilleure condition de vie de ceux-ci » a dit le ministre ivoirien de la culture et de la Francophonie après sa visite du camp des Glaés de Kati le dimanche 31 mars 2019.

Des masques sur les toits et les poteaux électriques

 


A Kati le spectacle était au rendez-vous. Une dizaine de masques  dont le Bahiéoulou et  le Doua Zehé (kati), le Zohi et  le Zibognrin (Bangolo) et le Douêdeh venu de Duekoué ont gratifié le beau public d’un spectacle inoubliable. Grimpant sur les toits ou encore les poteaux électriques, les masques Wê ont voulu ici montrer toute la puissance de ces garants de la tradition du peuple Wê.

Le Cuba au grand complet aux côtés d’Akinhindy


A la tête d’une forte délégation des cadres unis de Bangolo (Cuba), le lieutenant colonel des douanes, Penan Jean Marie n’a pas voulu se faire conter pour la deuxième fois le Festival Akinhindy. Après leur contribution l’an dernier, cette année, le Cuba a fait plusieurs dons en nature et numéraire. « En tant que cadres Wê, nous sommes aux côtés de toutes les manifestations qui vont dans le sens de la promotion, la valorisation et l’épanouissement de nos populations. Cette année, nous voudrions remercier le peuple Gouro pour sa présence et dire aux Wê vivant dans la Marahoué que désormais, au-delà des alliances qui lient nos deux peuples, ils doivent se sentir chez eux en pays Gouro et ici les chefs Gouro nous ont donné l’assurance. Merci à Akinhindy pour ce brassage des cultures mais surtout pour la valorisation des Us et coutumes Wê » a dit Gbaou Hubert Martial au nom de la délégation du Cuba.

 

Lire aussi >> Côte d’Ivoire: réhabilitation des enclos sacrés des glaé (masque Wê), Bangolo reconnaissant à Ouattara  

 

Notons que l’édition 2020 du Festival Akinhindy est prévue à Duekoué, chef lieu de région du Guemon avec un village culturel non encore identifié.
« Montrer les spécificités culturelles Wê et faire de ce Festival une institution nationale voire internationale » voilà l’objectif du Festival Akinhindy qui durant 3 jours a animé la ville de Guiglo et au-delà les deux régions du Guemon et Cavally.

Philippe Kouhon, envoyé spécial dans le Cavally

 

Dernière modification le 04/04/2019

A propos de l'auteur

Philippe Kouhon

E-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

Site d'actualité et d'informations en continu sur l'Afrique francophone‎ et le monde.

 

Vos informations également disponibles dans votre magazine en version Pdf sur le site, et en kiosque en France, Belgique et plusieurs pays d'Afrique francophone.

Derniers articles

Les plus populaires

Newsletter

Soyez au courant de toutes les news, inscrivez-vous à notre Newsletter!