« Comment faire face aux principaux défis qui se posent au Sahel, notamment dans le domaine de la gouvernance des régions fragiles, l’extrémisme violent, la migration irrégulière, la lutte contre le terrorisme et les trafics illicites, en particulier celui des drogues, armes et êtres humains » est l’une des principales questions débattues.

 

Le lundi 18 juin 2018 au siège de l’Union européenne à Bruxelles, a eu lieu la 4e rencontre annuelle entre la haute représentante de l’Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité et vice présidente de la commission européenne, Mme Féderica Mogherini et les cinq ministres des affaires étrangères des pays du G5sahel ainsi que le secrétaire permanent du G5 Sahel.

Une réunion entre la Haute Représentante de l’Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité et vice présidente de la commission européenne, Mme Féderica Mogherini et les ministres des affaires étrangères des pays duG5sahel (Tchad, Burkina Faso, Mali, Mauritanie, Niger) se tient demain lundi 18 juin 2018 à Bruxelles.

31 officiers supérieurs inaugurent dès le mois d’octobre 2018, la toute première école de guerre baptisée Collège de Défense du G5 sahel (CDG5S) basée à Nouaktchott en Mauritanie.

Ils étaient une vingtaine de Pays africains à prendre part à la conférence sur la lutte contre le financement du terrorisme le 26 avril à Paris avec les pays du G5 Sahel au complet.

 « 10 engagements et 5 priorités », tel est le résultat de deux jours d’échange entre experts internationaux, ministres et acteurs impliqués dans la lutte contre le financement du terrorisme. C’était à Paris les 25 et 26 avril 2018 au siège de l’OCDE.

En hommage à toutes les victimes du terrorisme, Nous, États membres du Groupe d’action financière (GAFI), des organismes régionaux de type GAFI (ORTG), du G20 et de la Coalition internationale contre Daech, en présence d’organisations et d’agences internationales et régionales,

Une importante délégation ivoirienne conduite par les ministres Adama Koné, de l’économie et des finances et Sidiki Diakité, de l’intérieur et de la sécurité prend part actuellement au siège de l’OCDE à Paris à la conférence de lutte contre le financement du terrorisme à Paris

La conférence de la lutte contre le financement de Daech et Al Qaïda qui s’est ouverte hier au siège de l’OCDE à Paris, avec la rencontre à huis clos de plus de 500 experts du domaine, venus du monde entier et se poursuit aujourd’hui avec le segment des ministres (Affaires étrangères et intérieur et sécurité). Le Burkina Faso, y est représenté par son ministre des Affaires étrangères et de la coopération, M. Alpha Barry.

Sur invitation de la France, près de 73 Etats du monde et 27 organisations internationales se réuniront les 25 et 26 avril 2018 à Paris contre le financement des organisations terroristes.

Page 1 sur 7

 

 

Site d'actualité et d'informations en continu sur l'Afrique francophone‎ et le monde.

 

Vos informations également disponibles dans votre magazine en version Pdf sur le site, et en kiosque en France, Belgique et plusieurs pays d'Afrique francophone.

Derniers articles

Les plus populaires

Newsletter

Soyez au courant de toutes les news, inscrivez-vous à notre Newsletter!