Un vrai dilemme pour le gouvernement algérien avec une économie rentière  où le cours du Brent a été coté de janvier à juin 2015 entre 60/65 (cours 65, dollars le Brent le 24 juin 2015) les fluctuations s’expliquant par la remontée du cours de l’euro étant passé de 1,06 à 1, 14 un dollar (cours le 24/06/2015, 1,1209) et l’once d’or 1117 dollars,  en attenant le retour de l’Iran  qui risque de bouleverser la  carte énergétique, pouvant passer d’ un million de barils/jour actuellement à plus de 3 millions de barils/jour à court terme et à plus de 5 millions de barils/jour à moyen terme.

Le président français François Hollande   effectuera une visite en Algérie aujourd’hui ( 15 juin 2015) où il   rencontrera le Président Abdelaziz Bouteflika et certainement le Premier Ministre Abdelmalek Sellal.  Cette visite s’inscrit  dans le cadre du renforcement de la coopération à la fois sécuritaire  et économique. Les échanges  sont  loin des immenses potentialités que recèlent les deux pays, la France perdant  de plus en plus des parts de marché en Algérie notamment au profit de la Chine. Irons-nous vers des co-partenariats  profitables aux deux pays tel est le problème central. Sans oublier le devoir de mémoire, mais devant nous tourner vers l’avenir pour entreprendre ensemble,  au moment de la consolidation des grands ensembles, enjeux de la mondialisation, je suis persuadé du nécessaire rapprochement entre l'ensemble des pays du Maghreb d'une intensification de la coopération avec la France et l’Algérie via l'Europe à la mesure du poids de l'histoire qui nous relie.

Je note avec satisfaction en ce mois de juin 2015 mais hélas huit années après que l'APRUE institution relevant du Ministère  de l'Energie algérien ,  reprend  les actions préconisées   de  l'audit réalisée sous ma direction,  assisté des principaux dirigeants  et cadres supérieurs de Sonatrach, d’experts indépendants  et du bureau d ‘Etudes de renommée mondiale  américain Ernest Young  réalisé entre 2006/2007 intitulé «  une nouvelle politique de carburants en Algérie dans un environnement concurrentiel »(1).  Ayant été auditionnée par la commission économique de l’assemblée nationale populaire APN dont j’ai présenté les principales conclusions, où  j’avais attiré l’attention du gouvernement sur l’urgence d’une nouvelle politique de carburants. L’historie nous a  donné raison.

Page 3 sur 3

 

 

Site d'actualité et d'informations en continu sur l'Afrique francophone‎ et le monde.

 

Vos informations également disponibles dans votre magazine en version Pdf sur le site, et en kiosque en France, Belgique et plusieurs pays d'Afrique francophone.

Derniers articles

Les plus populaires

Newsletter

Soyez au courant de toutes les news, inscrivez-vous à notre Newsletter!