Téléphonie au Sénégal : Wari dénonce Millicom-Tigo, accuse Xavier Niels et Sofima

Wari et Millicom ne semblent plus être sur la même longueur d’onde si l’on s’en tient au communiqué de presse, produit par le premier-cité, dont afrikipresse a reçu copie ce vendredi 27 octobre 2017.

Au Sénégal, le groupe Millicom International Cellular (MIC) ne veut plus céder sa marque Tigo aà Wari, comme cela avait été conclu depuis le 2 février 2017 et appuyé par un décret présidentiel. Il l’a fait savoir par courrier en date du 25 octobre 2017à Wari.

La raison évoquée, le non-respect par Wari de la date du 2 juin pour l’apurement de la transaction. Un argument que rejette Wari. Qui soutient que la date butoir pour effectuer le paiement intégral est le 2 novembre 2017. Et que « Millicom ne pouvait donc se prévaloir de la date du 2 juin 2017, qui ne constituait qu’une étape transitoire dans la mobilisation du financement, pour résilier unilatéralement et brutalement le contrat de vente signé ».

Selon le communiqué : « Wari a respecté tous ses engagements dans le cadre de cette acquisition du deuxième opérateur de téléphonie sénégalais, en payant le deposit initial en février, en conduisant et en finançant depuis une due diligence contractuelle prévue sur une durée de neuf mois (étude de tous les aspects commerciaux, légaux, financiers et techniques de Tigo) ».

Wari en appelle à présent au sens des responsabilités de toutes les parties, notamment les actionnaires de Millicom, et ajoute que l’acquisition d’un opérateur de téléphonie mobile, au Sénégal comme ailleurs, ne peut être effectuée sans l’aval des autorités en charge de l’attribution des licences et de la régulation de ce secteur. Et que le 1er août 2017, par décret présidentiel, les autorités sénégalaises ont approuvé la cession à Wari de la licence de téléphonie opérée par Tigo. En attendant, le Groupe a assigné Millicomen justice pour 13 novembre prochain.

Cette bataille juridique qui s’annonce, Wari croit savoir qu’elle est le fait d’un concurrent, le consortium composé de NJJ de Xavier Niel (Free) et de Sofima (Axian Group d’Hassan Hiridjee) qui, à plusieurs reprises aurait tenté de faire échouer cette acquisition.


Créé en 2008 à Dakar (Sénégal), le Groupe Wari est un agrégateur de solutions digitales et polyvalentes pour assurer toute une gamme de transactions du quotidien, financières ou non financières : paiement, recharge de crédit téléphonique, versement de pension, bourse ou salaire, transfert d’argent.

 

Chris Monsékéla

Dernière modification le 27/10/2017

A propos de l'auteur

Afrikipresse

E-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

Site d'actualité et d'informations en continu sur l'Afrique francophone‎ et le monde.

 

Vos informations également disponibles dans votre magazine en version Pdf sur le site, et en kiosque en France, Belgique et plusieurs pays d'Afrique francophone.

Derniers articles

Les plus populaires

Newsletter

Soyez au courant de toutes les news, inscrivez-vous à notre Newsletter!