La banque africaine de développement (Bad) va former 1000 entrepreneures africaines à travers « l’initiative pour le Financement en faveur des Femmes en Afrique » ou Afawa (Affirmative Finance Action For Women In Africa) au cours des quatre prochains mois selon une note transmise à Afrikipresse

Le débat fait déjà rage au conseil de sécurité. La question du financement des opérations de maintien de la paix (OMP)  en Afrique. Hier encore alors que certains pays africains appelaient à un sursaut international, les Etats-Unis s’y sont opposé, appelant à une réflexion supplémentaire avant d’engager des fonds de l’ONU dans le cadre d’opérations de maintien de la paix de l’UA.

La promesse d'investissements de 5,1 milliards de dollars de la Première ministre britannique Theresa May, suivie de celle du président chinois Xi Jinping de 60 milliards de dollars de prêts et d'aide, témoignent de l’intérêt porté à l'Afrique. Cependant, la manière d’aider l’Afrique est mal comprise par l’Occident. L’approche de développement à adopter, ainsi les politiques à mettre en œuvre, sont des points sur lesquels les dirigeants africains et leurs partenaires se sont trompés depuis des années. Comment?

Sa majesté le roi Tchiffy Zié a présidé le 1er conseil des ministres de la 6e région de la diaspora africaine, ouvert à Abidjan le jeudi 1er novembre 2018.

Le projet d'intégration africaine a franchi plusieurs étapes majeures en 2018. L’une d’elles était l’adoption par l’Union africaine (UA) d’un protocole sur la libre circulation des personnes. La libre circulation des personnes entre les pays africains pourrait incontestablement booster la croissance. Une plus grande liberté de mouvement encouragerait le commerce, le tourisme et les investissements entre les pays africains ; permettrait aux étudiants d’étudier dans d’autres pays africains. L’ouverture du marché de l’emploi multiplierait les possibilités.

vendredi, 26 octobre 2018 20:29

L’Afrique n’a pas de racines communistes !

L’absence d’idéologies claires dans les sociétés africaines traditionnelles a amené plusieurs historiens à penser que l’Afrique précoloniale n’avait pas vraiment de modèle régissant les comportements, à l’exception de quelques pratiques ancestrales. Des historiens tels que George Dalton[1] ont souligné l’incapacité des écrivains occidentaux à établir des parallèles clairs entre les systèmes économiques des sociétés africaines traditionnelles et les grandes théories développées à l’Ouest.

Jim Yong Kim, Président de la Banque mondiale (BM), a récemment reconnu que son organisation n’avait pas donné les meilleurs conseils aux gouvernements africains pour les conduire sur la voie de l'industrialisation. En se focalisant sur le financement des seules constructions d’infrastructures dures telles que les routes, les rails et l'énergie, l'Afrique n’a pas réussi à s'industrialiser. Des critiques étaient pourtant adressées depuis des années à la BM mais elle faisait la sourde oreille. Après cette prise de conscience salvatrice, la Banque doit revoir son action en tenant compte d’au moins trois éléments.

Le gouvernement du Bénin a annulé un récent décret imposant une taxe aux utilisateurs de plateformes telles que Twitter, Facebook et WhatsApp. Connues sous le nom de plateformes «over-the-top» (c’est-à-dire s’installant au-dessus des infrastructures des opérateurs traditionnels), elles peuvent fournir du contenu multimédia directement aux utilisateurs sans utiliser les moyens de diffusion terrestre ou les signaux satellites. De nombreux militants béninois et internationaux se sont vivement insurgés contre cette décision.

Le ministre ivoirien des Sports, Claude Paulin Danho a donné le coup d'envoi de la 7ème édition de la Coupe d'Afrique des Nations de maracana dénommée Mara'can 2018 jeudi 27 septembre 2018 au Palais des Sports de Treichville, en présence d’Albert Mabri Toikeusse, ministre de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique.

mercredi, 26 septembre 2018 06:00

L'Afrique se mobilise contre le cancer

Chaque année, le cancer tue 450 000 personnes en Afrique. Un chiffre effrayant qui pourrait doubler d’ici 2030. Alarmés, les laboratoires, les entrepreneurs et même les Premières dames du continent, à l'instar de Dominique Ouattara, appellent à redoubler d’efforts pour lutter contre ce fléau.

Page 1 sur 27

 

 

Site d'actualité et d'informations en continu sur l'Afrique francophone‎ et le monde.

 

Vos informations également disponibles dans votre magazine en version Pdf sur le site, et en kiosque en France, Belgique et plusieurs pays d'Afrique francophone.

Derniers articles

Les plus populaires

Newsletter

Soyez au courant de toutes les news, inscrivez-vous à notre Newsletter!