fbpx

Niger : un opposant victime de "graves violations", la Cour de justice de la Cedeao saisie

Dans un communiqué de presse rendu public le lundi 24 avril 2017 à Paris, dont la Rédaction de Afrikipresse a reçu copie, Maître François Serres, avocat du chef de fil de l’opposition nigérienne Hama Amadou, dénonce ‘’le calvaire subi pendant 3 ans’’ par son client.

«Immunité parlementaire violée, arrestation illégale, emprisonnement arbitraire, accusations imaginaires, instruction à charge, violation des règles du procès équitable, condamnation pour un crime inexistant en droit, pressions de l’exécutif sur les tribunaux, absence de recours devant des juridictions indépendantes », écrit-il. Il décrie les conditions du procès du 13 mars 2017 qu’il qualifie de ‘’faux’’ au terme duquel Hama Amadou a écopé de prison ferme".

L'avocat ajoute que son client a choisi de faire recours à la Cour des Droits de l’Homme de la CEDEAO. Ayant son siège à Abuja au Nigeria, la Cour de Justice de la Cedeao est composée de sept juges qui décideront du sort de l’opposant nigérien.

L'avocat espère que cette procédure mettra un terme " au calvaire subi pendant plus de trois ans, par le chef de file de l’opposition nigérienne, Monsieur Hama Amadou ".



Claude Dassé

Dernière modification le 25/04/2017

A propos de l'auteur

Dasse Claude

E-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

Site d'actualité et d'informations en continu sur l'Afrique francophone‎ et le monde.

 

Vos informations également disponibles dans votre magazine en version Pdf sur le site, et en kiosque en France, Belgique et plusieurs pays d'Afrique francophone.

Derniers articles

Les plus populaires

Newsletter

Soyez au courant de toutes les news, inscrivez-vous à notre Newsletter!