Le Togo et le Sommet de Bamako

Le Sommet Afrique France de Bamako se tient du 13 au 14 janvier 2017. C’est l’occasion pour les dirigeants africains avec le Président français de discuter des enjeux de la paix et la sécurité, de l’économie et du développement, ainsi que les réponses à y apporter.

Les deux thématiques inscrites à l’ordre du jour de ce grand rendez-vous, à savoir « Défis et menaces à la paix » et « économie et développement : l’émergence pour une croissance inclusive et créatrice d’emploi » sont aussi les préoccupations de la République togolaise qui s’investit de plusieurs années, sous l’impulsion du chef de l’Etat, Faure Essozimna GNASSINGBE, à promouvoir la paix et la sécurité à l’intérieur et à l’extérieur de notre pays.

A l’occasion du Sommet de Bamako, la République togolaise défendra la nécessité pour les pays africains de s’engager pour la paix régionale, dans la mesure où des menaces énormes pèsent sur nos Etats et sont susceptibles de compromettre les efforts de développement.

La République togolaise joue déjà un rôle de leadership en la matière en prenant de nombreuses initiatives allant dans le sens de la promotion de la paix et de la protection des acquis. En ce sens, parmi les nombreux efforts, on évoquer le dernier Sommet extraordinaire de l’Union africaine sur la sécurité maritime et le développement qui a eu lieu à Lomé du 10 au 15 octobre 2016 et qui a abouti à l’adoption de la Charte de Lomé à l’initiative de la République togolaise.

Depuis des années, notre pays participe aux opérations de maintien de la paix sur plusieurs théâtres de conflit en Afrique.  C’est avec intérêt que la République togolaise participera à ce Sommet qui est qui d’une grande importance pour la paix et la sécurité des Etats africains.

Pour ce qui est de la seconde thématique du Sommet de Bamako, c’est aussi l’une des préoccupations de la République togolaise. En effet les questions de développement étant intimement liées à la paix et à la sécurité, notre pays a mis en place plusieurs initiatives dans le sens de la gouvernance en général et dans l’amélioration des conditions de vie des populations.

A Bamako, le Togo adhèrera pleinement à la Déclaration du Sommet, car l’appel à œuvrer en faveur du développement humain et de l’intégration des jeunes sur le marché du travail rejoint les efforts réalisés dans ce sens par les autorités togolaises depuis plusieurs années.

La question de l’émergence du continent reste et demeure la clé de voûte du développement en Afrique. A cet effet, les dirigeants africains et français vont insister sur la mobilité des compétences, l’innovation technologique, la question du financement à travers le Partenariat public-privé, la formation, la création de pôles d’excellence, etc.

Aussi sera-t-il question des relations ACP-UE dont les accords de Cotonou constituent l’ancrage institutionnel. Ces accords arrivent à terme en 2020 et il est désormais question de procéder à leur renouvellement.

En somme, plusieurs sujets seront débattus à Bamako autour de la paix, la sécurité et le développement qui sont aujourd’hui les grands défis de la planète en général et du continent africain en particulier. Le Togo prendra activement part à cette assise internationale dont les résultats, très attendus, seront déterminants dans l’implémentation des projets de développement des Etats africains.

Source : Ministère des affaires étrangères, de la coopération et de l’intégration africaine

Dernière modification le 14/01/2017

A propos de l'auteur

Afrikipresse

E-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

Site d'actualité et d'informations en continu sur l'Afrique francophone‎ et le monde.

 

Vos informations également disponibles dans votre magazine en version Pdf sur le site, et en kiosque en France, Belgique et plusieurs pays d'Afrique francophone.

Derniers articles

Les plus populaires

Newsletter

Soyez au courant de toutes les news, inscrivez-vous à notre Newsletter!