Forum régional Afrique des villes intermédiaires à Odienné : le plaidoyer de Nassénéba Touré (Côte d'Ivoire)

Plus de 100 maires de collectivités territoriales d’Afrique, du Moyen Orient et d’Asie baptisées villes intermédiaires dont la population est comprise entre 50.000 et 500.000 habitants, ainsi que de nombreux experts venus de plusieurs pays à travers le monde, sont réunis depuis!vendredi 5 mai 2017, dans les locaux de la préfecture d’Odienné, pour prendre part aux assises du premier Forum régional des villes intermédiaires.

À l'ouverture des travaux, le ministre ivoirien des Transports, au nom du Premier ministre Amadou Gon Coulibaly qu'il représentait, a apprécié le choix à l'unanimité de son pays comme une convergence de vue entre les membres de la faîtière des élus locaux des Cités et gouvernements locaux unis d'Afrique (CGLUA) et la Coye d'Ivoire pour abriter cet important forum régional. "Ce choix pourrait s'interpréter comme une convergence de vue entre cette institution régionale et la Côte d'Ivoire sur les problématiques de développement urbain. Notamment l'accès aux services sociaux de base, la fournitures équipements de proximité et les infrastructures modernes porteuses d'activités économiques", a-t-il estimé.

Il a ajouté que la problématique des effets sociaux économiques induits dans le développement par les transformations urbaines est une préoccupation qui retient toute l'attention du chef de l'exécutif ivoirien, Alassane Ouattara, qui, renseigne-t-il,  "la prise en compte dans le PND 2016-2020 qui formule des stratégies en matière de développement urbain et de promotion humaine". Le représentant du chef du gouvernement ivoirien a, par ailleurs insisté sur la nécessité de créer les conditions d'une synergie entre les acteurs et d'émergence de projets dans les collectivités. "C'est pourquoi, il convient de féliciter à nouveau madame la Maire d'Odienné d'avoir réussi à mobiliser autant d'acteurs et d'experts dans un forum sur la décentralisation, consacré au développement urbain des villes intermédiaires", a-t-il exprimé.

 

(Re)Lire >> 100 maires de 18 pays à Odienné : enjeux du Forum régional Afrique des villes intermédiaires (Côte d'Ivoire)

 

Bien avant, la cheville ouvrière de l'organisation, Nassénéba Touré, première magistrate de la commune-hôte, située à 867 km de la capitale économique (Abidjan), a saisi cette tribune pour exprimer l’une des fortes attentes de ses pairs à l’endroit des pouvoirs publics à l’échelle mondiale et régionale. À savoir la prise en compte de leurs communes dans le débat mondial relatif à l’atteinte des objectifs du développement durable (Odd). " Pour soutenir les actions d’urbanisation plus équitables et durables afin de réduire les inégalités territoriales, il est plus que nécessaire, voire indispensable que nos communes intermédiaires soient davantage prises en compte dans le débat mondial", a plaidé la vice-présidente du Réseau d’Afrique des villes pour le patrimoine et la culture.

Elle a ajouté que son lobbying se justifie par les données statistiques qui relèvent qu’en 2050, environ 70% de la population mondiale va vivre dans les villes intermédiaires. Ces données, selon le maire d’Odienné doivent interpeller les consciences à la fois des décideurs, des hommes politiques, des élus locaux et gestionnaires des collectivités sur leurs responsabilités. " C’est dans cet esprit que se tient ce forum d’Odienné au cours duquel plusieurs élus locaux de pays africains vont penser le développement de l’Afrique à partir des villes intermédiaires et faire le point de l’avancée des agendas mondiaux", a-t-elle souligné.

 

(Re)Lire >> Côte d'Ivoire : "Odienné est prêt ", assure la maire à propos du Forum Régional Afrique sur les villes intermédiaires 

 

De son côté, Mohamed Séfiani, président du Groupe de travail des villes intermédiaires de cités et gouvernements locaux unis d’Afrique (Cglua) a salué le " leadership gagnant" de Nassénéba Touré. Toute chose qui lui a valu, à l’en croire, sa nomination au poste de représentante de l’Afrique subsaharienne du Cglua. "Aujourd’hui est une grande étape et je voudrais vous féliciter Madame Nassénéba Touré pour tout le travail que vous êtes en train de faire pour Odienné, pour la Côte d’Ivoire et pour l’Afrique" .

Au nom du ministre François Amichia, président d’une faîtière de maires de la sous-région, Siama Bamba a abondé dans le même sens avant d’exhorter "la jeune battante maire d’Odienné ", à maintenir le cap. Notons que ce forum régional auquel participent 100 maires de 18 pays dont 16 de pays africains et 2 autres en provenance de Turquie et du Liban s’achève aujourd’hui samedi par la lecture d’une motion baptisée ‘’Déclaration d’Odienné’’. Les gestionnaires des collectivités dites intermédiaires vont y dévoiler toutes leurs préoccupations.

Alice O.

Dernière modification le 06/05/2017

A propos de l'auteur

Afrikipresse

E-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

Site d'actualité et d'informations en continu sur l'Afrique francophone‎ et le monde.

 

Vos informations également disponibles dans votre magazine en version Pdf sur le site, et en kiosque en France, Belgique et plusieurs pays d'Afrique francophone.

Derniers articles

Les plus populaires

Newsletter

Soyez au courant de toutes les news, inscrivez-vous à notre Newsletter!