Côte d’Ivoire-Burkina Faso : les enjeux du TAC

La 7e conférence du Traité d’Amitié et de Coopération entre la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso se tient à Yamoussoukro du 23 au 27 juillet en présence des présidents Alassane Ouattara et Rock Christian Kaboré et leurs gouvernements respectifs.

Porté sur les fonds baptismaux le 29 juillet 2008 à Ouagadougou, le Traité d’Amitié et de Coopération entre la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso (TAC) réunit chaque année depuis 2009, alternativement en Côte d’Ivoire et au Burkina Faso, les Experts, les Gouvernements et Chefs d’Etat des deux pays. Son objectif est de garantir la stabilité et la prospérité entre les deux pays, après la signature au Burkina Faso le 4 mars 2007 de l’Accord politique de Ouaga (APO), sous Laurent Gbagbo et Blaise Compaoré qui visait à résoudre le conflit inter ivoiriens. Devenu creuset de coopération et de diplomatie, le TAC a pour  principale mission de  recoudre les liens ivoiro-burkinabè quelque peu écorchés par la crise ivoirienne de septembre 2002.

Philippe Kouhon, envoyé spécial à Yamoussoukro

Dernière modification le 23/07/2018

A propos de l'auteur

Philippe Kouhon

E-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

Site d'actualité et d'informations en continu sur l'Afrique francophone‎ et le monde.

 

Vos informations également disponibles dans votre magazine en version Pdf sur le site, et en kiosque en France, Belgique et plusieurs pays d'Afrique francophone.

Derniers articles

Les plus populaires

Newsletter

Soyez au courant de toutes les news, inscrivez-vous à notre Newsletter!