30e Sommet de l’UA : voici le sort réservé à Trump à Addis-Abeba

Prenant la parole de façon exceptionnelle au cours de la cérémonie d’ouverture de la 30session ordinaire des représentants permanents des États de l’Union  à Addis Abeba ce lundi 22 janvier 2018, l’ambassadeur du Sénégal, Baye Moctar Diop a proposé qu’une déclaration conjointe des chefs d’États africains soit versée au document final du sommet.

 « Je voudrais revenir sur les propos haineux et injurieux tenus par le président des États-Unis à l’encontre  de l’Afrique sur la politique d’immigration aux USA. Ces propos d’une gravité extrême et bien d’autres qui nous sont proches, auxquels nous commençons malheureusement à nous habituer, ont suscité une vague de réactions les condamnant et appelant le président américain à les retirer tout en s’excusant auprès des peuples concernés. Le président de la commission de l’UA, le groupe des ambassadeurs africains à New York et Washington, le Sénégal, le Botswana ont condamné vigoureusement ces propos à la mesure de leur gravité.

 

Lire aussi >> 30e Sommet UA-Moussa Faki Mahamat : « l’Afrique n’est rien du tout sans... »

 

L’Afrique et la race noire méritent le respect et la considération de tous. À fortiori, nos partenaires avec lesquels l’Union est liée par une coopération de plus d’un siècle. Voilà pourquoi je voudrais proposer que nos chefs d’États qui se réuniront dans les prochains jours puissent se prononcer à l’unisson sur cette affaire au travers d’une déclaration solennelle qui sera adoptée comme document du sommet. Si la proposition est acceptée, Madame la présidente, nous pourrons solliciter du département compétent de la commission, l’élaboration d’un Draft de déclaration commune qui sera examiné avant la fin de nos travaux et que nous soumettrons au conseil exécutif », a proposé Baye Moctar Diop.

 

Lire aussi  >>  30e Sommet UA : mobiliser les femmes autour de la lutte contre la corruption

 

« Êtes-vous d’avis que la conférence des Chefs d’États puisse faire une déclaration sur ces propos haineux que nous ne méritons pas, que l’Afrique ne mérite pas » a interrogé à son tour Mme Sidibé Fatoumata Kaba, ambassadeur de la Guinée Conakry et présidente sortante du comité des représentants permanents. « OUI »,a répondu la salle par une acclamation.

 

Philippe Kouhon, envoyé spécial à Addis Abeba

 

Dernière modification le 26/01/2018

A propos de l'auteur

Philippe Kouhon

E-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

Site d'actualité et d'informations en continu sur l'Afrique francophone‎ et le monde.

 

Vos informations également disponibles dans votre magazine en version Pdf sur le site, et en kiosque en France, Belgique et plusieurs pays d'Afrique francophone.

Derniers articles

Les plus populaires

Newsletter

Soyez au courant de toutes les news, inscrivez-vous à notre Newsletter!